Accueil - Couple - A chacun ses petites manies !

A chacun ses petites manies !

 

 Connaissez-vous les vôtres ? 

Il arrive un moment où on ne supporte plus ses chaussettes qui traînent ou ses placards trop bien rangés. Que faire ?

En parler ou fermer les yeux en espérant que l’amour redevienne aveugle aux détails idiots mais… crispants…

De la chambre à la salle de bains, il sème ses vêtements. De même, il laisse les poils de sa barbe dans le lavabo, oublie de reboucher le tube de dentifrice, abandonne toujours les serviettes en tampon sur les radiateurs…

L’agacement étant contagieux, l’accusé riposte : « Et toi, tu ne sais toujours pas enregistrer les matchs de foot au magnétoscope, ni laver une chemise sans qu’elle devienne rose, ni regarder un plan ou lire un mode d’emploi, ni ranger tes clefs… »

 Catégorie minuscules griefs 

Ceux-là ne relèvent pas des problèmes avec le lave-linge ou les notices, mais plutôt de tics et d’attitudes personnelles.

L’un se racle indéfiniment la gorge lorsqu’il a une décision a prendre. L’autre répond au stress par un balancement de jambe indomptable ou entortille une mèche de cheveux autour de son doigt pour se concentrer. Un autre encore a la langue qui fourche et appelle son mari Arthur au lieu d’Armand (ce qui est fâcheux). Autant de réflexe qui exaspèrent… et tendent à augmenter avec l’âge.

Maxime devient sourd quand sa femme l’appelle pour dîner. Sylvie s’emmitoufle été comme hiver dans de grands châles censés la protéger du froid et Pierre, l’hypocondriaque, annonce sa mort prochaine au moindre éternuement.

couple-manie Manies ou Différences ? 

Chacun apporte dans la corbeille du mariage ses manières d’être et de faire. La vie commune oblige à trouver des terrains d’entente, mais il y a des habitudes qui résistent à tout.

L’éternel retardataire a beau se confondre en excuses, rien ne calme le ponctuel, furibond. L’élégante Madame Chic peut bien s’époumoner contre le jogging-charentaises (qui change en beauf le plus bel Adonis), la tenue négligée finit par avoir le dessus.

D’un côté, nous avons des caractéristiques personnelles un peu fâcheuses, comme le désordre, un retard chronique ; de l’autre, une intolérance aux moindres défauts de l’autre. Ce qui suscite des scènes de ménage mille fois répétées, en dix, vingt, trente ans de vie commune.

A certains moments, les chaussettes qui traînent, l’attente sous un ciel bleu ou le survêtement ouvert sur un torse nu… ne produisent pas le mêmes effets.

Notre manière de prendre les choses, varie selon notre humeur. On peut soit passer l’éponge, soit s’énerver. Ou les jours de grande forme se lancer dans l’analyse des raisons subconscientes qui les poussent à nous faire attendre : sa mère le préférait, son père était comme lui, sa sœur le détestait. Ou alors, on peut aussi faire des paris avec soi-même : 10 minutes de retard. Non… 20 ? 22. Youpi, on a gagné !

Hélas l’humour n’est pas toujours au rendez-vous. La répétition lasse. Non seulement l’amour n’est pas aveugle, mais il met des loupes et le détail qu’on ne voulait pas voir nous mène au bord de la crise de nerfs.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une note...

User Rating: 4.35 ( 1 votes)

A Voir aussi

Les règles d’un dîner

  Il n’a jamais été aussi simple d’organiser une fête… Suivez notre code de bonnes …

Laisser un commentaire