Accueil - Maison - Astuces - Attention aux restes

Attention aux restes

 

Restes de repas, conserves entamées, sauces débouchées… sont vulnérables.

L’idéal serait de ne préparer que la quantité nécessaire pour que les plats repartent vides en cuisine. Mais il est presque impossible de prévoir l’appétit de chaque convive. Et à la fin du repas, il reste immanquablement… des restes. A ranger rationnellement, avec des mains soigneusement lavées.

Pour que votre réfrigérateur ne se transforme pas en un dangereux nid à bactéries, un minimum de précautions s’impose donc…

Les crudités

Pas de problèmes pour manger dans les 72 heures les crudités entières : des tomates cerises, un reste de radis, des feuilles de salade… Jetez en revanche tout ce qui a été assaisonné, car la vinaigrette « cuit » chimiquement les crudités et leur donne un goût de pourri en quelques heures.

Les crudités râpées non assaisonnées doivent être consommées entre 24 et 48 heures, car elles sont plus sensibles aux proliférations microbiennes et perdent rapidement leurs vitamines.

Dans tous les cas, mettez les restes de crudités dans des boîtes fermées, mais non hermétiques, pour que l’humidité des végétaux puisse s’évaporer au lieu de se condenser et de former un bouillon de culture. L’idéal : un bol recouvert d’un film plastique percé de quelques trous. »

Attention aux restes dans le frigo

Les œufs

Autrefois, on ne mettez pas les œufs au froid. D’ailleurs dans les grandes surfaces, ils sont présentés à température ambiante. Nous avons pris l’habitude de les ranger dans la porte du réfrigérateur, où la température est plus élevée, parce que nos appartements sont trop chauffés et aussi par commodité, pour éviter qu’un enfant ou un chat trop turbulent ne les cassent.

Vous pouvez aussi les entreposer dans une cave ou un cellier. Ne les placez pas à côté d’aliments odorants, car leur coquille poreuse absorbe les odeurs. Sauf si vous avez la chance d’avoir une belle truffe, qui vous permettra, en la posant dans la barquette d’œufs, de vous régaler d’omelettes délicieusement parfumées.

Important : respectez bien la date limite de consommation. Plus elle est proche, plus vous devez cuire les œufs avant de les consommer. A la coque les premiers jours, puis mollets, et enfin durs ou en omelette.

Le poisson

Frais, il doit être mangé le jour ou le lendemain de l’achat car, même gardé au froid, il prend rapidement une odeur d’ammoniaque, en particulier la raie et la roussette.

Si vous avez des restes de poisson cuit, jetez tout ce qui a été en contact avec de la mayonnaise ou une sauce. Des restes de poisson grillé ou cuit au four peuvent être consommés froids le lendemain, mais c’est un peu dommage car ils sont nettement moins bons.

Mieux vaut acheter des poissons de petite taille et tout finir en un repas. Exception : les grosses darnes de saumon ou de thon, savoureuses le lendemain avec de la mayonnaise ou un filet d’huile d’olive et de citron.

Les coquillages

Une fois ouvertes, les huîtres, moules, coques, palourdes et autres fruits de mer crus doivent être dégustés dans les heures qui suivent, et les restes jetés sans hésitation.

En revanche, vous pouvez manger le lendemain des huîtres qui n’ont pas été ouvertes, en les tassant dans le bas à légumes du frigo. Pas de problème avec les bulots ou les bigorneaux cuits si vous les rangez au frigo dès la fin du repas.

Sur le plan hygiénique, les crevettes entreposées au froid sont consommables le lendemain, mais leur odeur, qui s’accentue avec le temps, ne les rend pas très appétissantes.

La charcuterie

Il est impératif de ne pas laisser traîner les restes de charcuterie, remettez-les au réfrigérateur ente 0° et 4°C dès la fin du repas en les emballant dans du papier alimentaire ou un plat recouvert d’un film plastique.

Un reste de terrine ou de rillettes reste bon trois ou quatre jours. Les rondelles de saucisson supportent quelques jours de plus. Quant au saucisson entier, il tient jusqu’à la date limite de consommation si vous recouvrez soigneusement l’entame avec un film étanche.

En revanche, toute charcuterie qui a passé plusieurs heures au chaud, que ce soit au soleil lors d’un pique-nique ou dans un appartement chauffé, doit être jetée. Pas de pitié non plus pour la tranche de jambon que le petit dernier a refusé de goûter et qui reste dans son assiette, car rien ne vous dit qu’il ne l’a pas longuement tripotée avant de dire non.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Un Halloween d’enfer

  Vous voulez impressionner ou effrayer vos invités sans vous ruiner pour le 31 octobre …

Laisser un commentaire