Accueil - Beauté - Booster votre mémoire

Booster votre mémoire

 

Musclez votre mémoire

Pour optimiser les capacités de votre mémoire, vous devez l’entraîner régulièrement par de petits exercices simples. Chaque jour, essayez de retenir un numéro de téléphone ou une liste d’objets. De même à la fin de la journée, essayez de reconstituer le fil de ce que vous avez fait, qui vous avez rencontré, ce qu’il ou elle portait, ce que vous vous êtes dit, ce que vous avez mangé le midi, etc. Un bon exercice de gymnastique cérébral !

Dormez

La mémoire travaille aussi la nuit ! Les différentes phases de sommeil servent en effet à notre cerveau pour classer et consolider les connaissances, qu’elles aient été acquises dans la journée ou qu’il s’agisse de souvenirs plus lointains. Il est donc indispensable de bien dormir, et surtout en quantité suffisante.

Booster votre mémoire

Des aliments qui stimulent

Nourrissez-vous et hydratez-vous correctement (le cerveau consomme à lui seul 20 % de l’énergie de l’organisme). Votre matière grise a besoin d’un demi-litre d’eau par jour et de glucides complexes (pain, pâtes, riz). Pensez aux produits frais, riches en acides aminés, et aux vitamines. La vitamine B12 (crustacés, foie, poisson, produits laitiers) a des effets directs sur la mémoire. Misez aussi sur les fruits et légumes. Leurs antioxydants renforcent les parois des neurones, tout comme les lipides polyinsaturés (huile de colza ou poisson). Enfin, l’alcool – en petite quantité -, n’est pas déconseillé. L’étude Paquid menée par l’Inserm sur 4134 personnes de 1988 à 2003 a démontré qu’en boire régulièrement diminuerait les risques d’Alzheimer.

Substances à éviter

Certaines substances altèrent la mémoire… C’est le cas de l’alcool à fortes doses, qui peut provoquer des pertes de mémoire de plusieurs heures. C’est le cas du tabac, dont la nicotine bloque l’activité de certains récepteurs cérébraux.
C’est aussi le cas de certains médicaments courants (sédatifs, bétabloquants, antiépileptiques, antidiabétiques, benzodiazépines, dérivés d’atropines utilisés en gastro-entérologie et en urologie, antidépresseurs tricycliques, neuroleptiques…).
Enfin, c’est le cas des excitants comme le café ou le thé qui accentuent l’irritabilité et nuisent à la concentration

Et les compléments ?

Il n’y a pas de pilule magique. Aucun complément alimentaire ne peut remplacer une alimentation équilibrée, et toute prise de ces produits ne doit se faire qu’après avis médical. Toutefois, sachez que les vitamines B (1, 2, 3, 5, 6, 9, 12) sont bénéfiques au cerveau. Elles limitent l’excès d’homocystéines, des substances toxiques liées à une mémoire défaillante. La vitamine E est elle aussi recommandée. Antioxydant, elle ralentit le processus de destruction des neurones. Enfin, la DHEA, hormone désormais célèbre, stimulerait les fonctions mnésiques (attention, ses bienfaits ne sont pas prouvés, et elle est proscrite en cas de cancer de la prostate).

 

 

ET VOUS ? Que faites-vous au quotidien pour conserver votre capital mémoire ? Partagez vos astuces dans la partie COMMENTAIRES ci-dessous …

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une note ...

User Rating: 4.55 ( 1 votes)

A Voir aussi

Maîtriser son stress

  En France, plus de la moitié de la population se dit stressée… Qu’est-ce que …

Laisser un commentaire