Accueil - Loisirs - Détente - C’est quoi « faire la fête » ?

C’est quoi « faire la fête » ?

 

Le Carnaval, festif, populaire et moderne !

Délaissés entre les années 50 et 70, ils connaissent aujourd’hui un regain de popularité. Chaque village, chaque ville, chaque pays fête le carnaval à sa manière. Avec néanmoins une constante qui fait la réussite de ce concept : sa recette.

Le carnaval réunit à lui seul tous les ingrédients de la fête populaire : danse, chants, musiques, costumes, défilés, chars et… foule. Et puis le carnaval est aussi l’occasion, pour le carnavaleux caché derrière son masque, de débrider son imagination et se glisser dans la peau d’un autre !

Partout en Europe, le Carnaval a longtemps représenté une période de compensation avant les privations liées au Carême. Mardi-Gras était le jour où l’on cuisinait toutes les graisses ou aliments gras de la maison. Ainsi, dès le Moyen-Age, les Niçois anticipent les 40 jours de jeûne en se nourrissant copieusement et en s’amusant à n’en plus finir pendant le Carnaval.

Tous les débordements sont autorisés. Cachés derrière leurs masques et protégés par leurs déguisements, les carnavaleux se sentent libres de leurs actes. Aujourd’hui encore, à Binche, en Belgique, le lundi précédant les jours gras, a lieu la Nuit des Trouilles de Nouilles. Des personnages étranges et méconnaissables sous leurs masques parcourent la ville à l’assaut de leurs victimes. Cette coutume rappelle les anciens carnavals « vulgaires ». Elle est aussi propre aux carnavals européens dans lesquels les masques jouent un rôle important.

Fêtes importées, exportées

: Entre business et sentiments…

D’origine traditionnelle , religieuse ou institutionnelle, la fête s’importe et s’exporte de mieux en mieux et s’affirme comme une valeur commerciale sûre. La St Valentin, la St Patrick, la fête des secrétaires, la fête des mères, la fête des pères, Halloween…

Fédératrices, elles se détachent d’un territoire ou d’une histoire particulière pour s’adapter au contexte local et permette à tout un chacun de se l’approprier, partout dans le monde. Finalement, qu’importe l’origine, pourvu qu’elle soit festive !!

Halloween ! Une fête, même macabre, la veille du Jour des Morts ? Oui, c’est possible, parce que l’amusement est au rendez-vous, même si les déguisements n’en cachent pas le fort caractère commercial. De toutes, c’est la fête la mieux et la plus unanimement importée en Allemagne, en Belgique, en France et aux Pays-Bas. D’origine celtique, elle devient à la fin du 19ème siècle, une fête nationale aux USA avec ses jeux, ses divinations et ses costumes. Depuis 10 ans, elle se développe dans de nombreux pays.

La Fête des Mères, instituée en France en 1941, elle a été fixée au dernier dimanche du mois de mai. Très populaire, elle est devenue, comme Noël ou la St Valentin, l’enjeu d’une vaste entreprise commerciale. Devant ce succès, le gouvernement n’a pas tardé à instituer une Fête des Pères en 1952, puis la Fête des Grands-Mères dans les années 80… A quand la Fête des Femmes ???

La Fête des secrétaires, instaurée au Pays-Bas par les fleuristes, a lieu en général le troisième jeudi d’avril. L’objectif est atteint car en 1999, 90% des secrétaires hollandaises fêtées ont reçu des fleurs d’où un effet bénéfique sur la vente des fleurs en Hollande ;-)) A quand la fête des caissières, la fête des nounous, la fête des femmes de ménage… ?

La Fête de la Musique, une fête de toutes les musiques pour tous les publics. Elle a été lancée en France, en 1982, et elle est devenue une Fête européenne et internationale, présente aujourd’hui dans plus de 100 pays, chaque 21 juin, date du solstice d’été dans l’hémisphère Nord. Témoignage de la vitalité de la musique, elle appartient autant aux milliers de musiciens qui y participent qu’aux millions de personnes de tous âges et de toutes catégories sociales qui constituent le plus curieux et le plus disponible des publics.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: Be the first one !

A Voir aussi

Réussir un dîner gourmand

  « Tu aurais du sel ?… Ça t’ennuie si je le repasse un peu sur …

Laisser un commentaire