Accueil - Beauté - Cheveux de rentrée

Cheveux de rentrée

 

Soignez-les amoureusement… S’il est un moment de l’année où vos cheveux ont besoin que vous vous occupiez d’eux, c’est bien celui de la rentrée.

Pour réparer les petites mésaventures de l’été ou compenser les chutes d’automne qui s’annoncent, voici trois différentes cures, qui aideront vos cheveux à affronter l’hiver en beauté.

– Cheveux trop secs : cure de kératine
– Cheveux mous et gras : cure de bains de plante
– Chutes d’automne : cure à base d’huiles essentielles

CHEVEUX TROP SECS : Cure de kératine

Les signes
La chevelure est rêche, cassante et sans brillance. Elle se démêle difficilement, elle a perdu son élasticité.

Que s’est-il passé ?
Le soleil, particulièrement s’il s’est allié au sel, a freiné la sécrétion de sébum, cette huile naturelle qui lubrifie le cheveu et l’entoure d’un microfilm, indispensable à sa bonne forme.

Privée de protection, la kératine des cheveux mise à nue, peut subir une modification de sa structure moléculaire. Ce qui entraîne toute une cohorte de petits malheurs tels qu’écailles, fourches, cassures et cheveux poreux.

Comment soigner ?
Il ne s’agit pas d’empâter les cheveux de n’importe quelle substance onctueuse qui risque de les alourdir et de les poisser en surface, mais bien de réparer la kératine en la nourrissant des éléments mêmes qui la composent : acides aminés et soufre.

L’osmose de ces éléments avec le cœur même du cheveu se fait par le processus « huile dans l’eau », selon le terme technique. Emprisonnés dans une émulsion hydratante, (à appliquer sur cheveux humidifiés) les molécules de protéines soufrées se fixent à celles de la kératine du cheveu, pour reconstruire sa cohésion. Dès les premiers soins, la chevelure doit reprendre éclat et douceur, les cheveux devenir plus souples et soyeux.

CHEVEUX COLORES, même combat !

En redonnant de l’éclat aux cheveux, une cure de kératine renforce aussi celui de la couleur. Appréciable dans certains cas…

C’est bien connu, le mariage du soleil avec le sel (fortement alcalin) éclaircit les cheveux par oxydation, exactement comme une décoloration de coiffeur. Seule différence : impossible de maîtriser le résultat. Superbe, pour certaines, catastrophique, pour d’autres.

Dans le premier cas, c’est sûr, la cure de kératine va raviver ces reflets de vacances que l’on veut garder le plus longtemps possible. Dans le deuxième, si les cheveux doivent être teints pour effacer la couleur indésirable, la cure (à entreprendre aussitôt après) donnera luminosité et vie à la nouvelle nuance.

CHEVEUX MOUS ET GRAS : Cure de bains de plante

Les signes
La chevelure est terne et comme sans vie, elle manque de corps et retombe platement sur le crâne, quelle que soit la forme que l’on veut lui donner.

Que se passe-t-il ?
Les cheveux mous sont souvent des cheveux fins et gras (du moins à la racine). Leur cuir chevelu transpire à l’effort ou à la chaleur. Résultat : la combinaison graisses saturées du sébum + transpiration n’est pas vraiment idéale pour la tenue des cheveux.

Comment soigner ?
Il s’agit là, avec des bains de plantes, de gainer la tige capillaire, pour lui donner du corps, sans l’étouffer. Deux types différents de plantes doivent être utilisés, pour leurs rôles complémentaires :

– Les plantes « buvard » d’abord, comme l’écorce de noisetier ou de châtaignier. Astringentes, elles ont le pouvoir d’absorber et de dissoudre le sébum, tout en laissant respirer cuir chevelu et longueurs. Elles assèchent mais ne dessèchent pas.

– Les plantes toniques ensuite, comme le henné neutre ou les feuilles de chêne. Riches en acides aminés soufrés, elles s’accrochent, par affinité naturelle, à la kératine des cheveux, pour l’enrober d’une pellicule protectrice, lui donner matière, volume et éclat.

Que penser des laques, gels, mousses et autres fixateurs pour cheveux ?
Faits à base de résine et d’alcool, ils font, certes, tenir les cheveux. Mais ils sont à utiliser avec modération sur les chevelures fragiles. À terme, leur emploi trop fréquent risque de dessécher, voire d’affiner la tige capillaire.

Peut-on agir en amont sur la sécrétion de sébum ?
La sécrétion du sébum par les glandes sébacées dépend généralement de plusieurs facteurs à la fois : hormonaux (et héréditaires) à la base, mais aussi liés à la tension nerveuse, aux habitudes alimentaires ou à des shampooings trop détergents. On peut agir facilement sur les deux derniers, plus difficilement sur les deux premiers.

Peut-on se faire un shampooing quotidien, sans abîmer la tige capillaire ?
Oui, bien sûr, si le shampooing est suffisamment doux pour laver les cheveux sans les sensibiliser. Mais l’alternative « bain de plantes » nous semble plus intéressante : elle permet de garder les cheveux propres et gonflants, même plusieurs jours après le shampooing.

CHUTES D’AUTOMNE : Cure à base d’huiles essentielles

Les signes
En automne, les cheveux tombent plus, le phénomène est physiologique, hormonal, généralement sans conséquence.

Que se passe-t-il ?
La plupart du temps, après 4 ou 6 semaines de chute, tout revient dans l’ordre : les cheveux cessent peu à peu de tomber trop, puis repoussent à l’identique, en nombre et en qualité.

Mais, pour les chevelures fragiles, après chaque chute saisonnière, les repousses peuvent être plus fines et moins nombreuses et la chevelure diminuer d’année en année, plus ou moins sensiblement.

Comment soigner ?
En déclenchant les repousses et en stimulant leur force. L’affaire est ici beaucoup plus délicate, puisqu’il s’agit de pénétrer à la base du cheveu, jusqu’à la racine, où sont situées les cellules de reproduction capillaires.

La solution ?
Hélène Clauderer conseille les huiles essentielles, pour leur pouvoir de pénétration, la vitesse de leur action et leur haute capacité à véhiculer jusqu’au sang tous les nutriments naturels, nécessaires à la vitalité du cheveu. Pour elle, seule une cure à base d’huiles essentielles va donner aux cheveux fragiles le coup de fouet dont ils ont besoin aux entrées de saison.

 

 

 

 

Retour

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: Be the first one !

A Voir aussi

Rentrée des classes

  Inscription aux activités sportives ou culturelles, assurance scolaire, habillement, fournitures… En septembre, les dépenses …

Laisser un commentaire