Accueil - Famille - Contre les violences conjugales

Contre les violences conjugales

 

Du 25 novembre au 6 décembre, après le ruban rouge contre le sida, le ruban rose contre le cancer, voici le ruban blanc contre les violences faites aux femmes.

Sollicitées par la Fondation Kering, les stars s’affichent avec le badge orné du dessin symbolique.

Sur les réseaux sociaux, la campagne digitale #BeHerVoice lancée depuis le 7 novembre, sensibilise les internautes à travers de courageux témoignages.

Contre les violences conjugales

En France, près d’un meurtre sur cinq résulte de violences conjugales.

Depuis 2006, 1.259 femmes ont été tuées en France par leur conjoint ou ex-conjoint. Elles étaient encore 118 l’an dernier.

«Les violences faites aux femmes ne sont pas des faits divers, mais une question politique de première importance», souligne Danielle Bousquet, présidente du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh), chargé de l’évaluation du 4e plan interministériel triennal de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes, adopté en 2014.

Les morts violentes dans le couple ont représenté 18,74% des homicides non crapuleux et violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner constatés en 2014, selon le ministère de l’Intérieur. Les chiffres de 2015 ne seront connus qu’en 2016.

Ces meurtres résultent d’histoires singulières mais sont tous liés par un même type de violence: des violences « féminicides », faites aux femmes parce qu’elles sont des femmes, relève le HCEfh.

Chaque année en France, 84.000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont violées ou victimes de tentatives de viol. Seulement une sur dix déclare avoir déposé plainte, recense l’Observatoire national des violences faites aux femmes. Dans 88% des cas, les femmes connaissent leur agresseur.

Ces violences alimentent l’insécurité des femmes, entravent leur liberté, affectent leur santé mais aussi celles des 143.000 enfants qui vivent dans des ménages où des femmes sont victimes de violences. 42% ont moins de 6 ans.

Depuis 2000, de nombreuses enquêtes ont montré la diversité de ces violences, de nature physique, sexuelle, psychologique, économique, dans l’espace privé ou public.

Ainsi, une femme sur cinq déclare avoir déjà subi du harcèlement sexuel au travail et 80% être régulièrement victimes d’attitudes sexistes, selon le groupe Egalis qui accompagne collectivités, entreprises et organisations internationales dans la mise en oeuvre de l’égalité femmes-hommes.

Le coût annuel des violences contre les femmes s’élève en France à 2,4 milliards d’euros, dont 1,1 milliard en perte de production.

Les femmes osent appeler le 39.19

Le nombre d’appels téléphoniques a bondi de 52 % en un an : un succès glaçant pour la ligne d’aide aux femmes en détresse.

Elles ont le plus souvent entre 30 et 49 ans, travaillent, vivent en couple avec au moins un enfant, sont surreprésentées en région parisienne et ce sont elles qui, à bout de force, décrochent leur téléphone pour mettre enfin des mots sur leur calvaire. ‘Je n’en peux plus, c’est de pire en pire. Cette fois, il m’a tellement serré la gorge que ses doigts sont restés imprimés sur mon cou…’

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: 4.35 ( 1 votes)

A Voir aussi

Les Français rêvent de sécurité

  A quoi occupez-vous vos nuits ? A dormir oui, mais aussi à rêver d’une …

Laisser un commentaire