Accueil - Maison - Déco - Couleur : Découvrez les associations gagnantes

Couleur : Découvrez les associations gagnantes

 

Savez-vous les associer pour éviter les fautes de goût ? Les pros ont des règles bien précises, découvrez-les !

En matière de déco, on sait souvent qu’il ne faut pas employer plus de trois couleurs dans une pièce, une majeure, une mineure et une pour rehausser le tout par petites touches. Ce que l’on sait moins, c’est comment choisir ces couleurs et surtout comment les marier entre elles. En ce qui concerne le choix de la teinte principale, vous pouvez certes laisser la tendance vous dicter un choix, mais je ne saurais trop vous conseiller de choisir celle que vous aimez vraiment ou d’opter pour une couleur neutre. En revanche, question mariage, cela ne s’improvise pas. Tout bon DA (directeur artistique) ou décorateur dispose d’un cercle chromatique et d’un nuancier sur son bureau qui sont à la base du travail de l’association des couleurs, aussi bien dans la déco que dans la mode. Voici comment s’en servir et les règles d’associations à connaître.

Les bases chromatiques
Les bases chromatiques

Le cercle chromatique est une sorte de roue sur laquelle les couleurs sont représentées à la manière d’un arc-en-ciel. On y distingue les couleurs primaires (rouge, bleu, jaune), les secondaires, qui sont le mélange entre deux primaires (orange, vert, violet), et toutes les autres, les tertiaires, issues du mélange d’une secondaire et d’une primaire.

C’est à partir du cercle chromatique que l’on crée les associations de couleurs (les fameuses « palettes » dont vos parlent les décorateurs) que je vais vous détailler ci-dessous. Deux outils gratuits en ligne (Adobe Color et Paletton) peuvent vous aider à faire vos propres mélanges et vous donner des idées. Notez que le blanc, le noir et le gris, en tant que non-couleurs, se marient à toutes ces associations pour étoffer les palettes des décorateurs.

 

Contraste ou opposition
Contraste ou opposition

Le contraste basique, à deux tons, consiste à associer les couleurs complémentaires, c’est-à-dire celles qui se font face sur le cercle chromatique : rouge/vert, bleu/orange, jaune/violet…
Vous remarquez tout de suite que ce parti pris est osé car il repose sur un choc de couleurs, mais il a l’avantage de remuer clairement la déco comme dans ce salon aux murs violets et mobilier jaune. L’alliance rouge-vert, connotée Noël, est à éviter au quotidien, mais le bleu et l’orange fonctionnent également très bien dans un salon.

 

Contraste ou opposition

Le contraste à trois tons consiste à associer trois couleurs qui forment un triangle équilatéral sur le cercle chromatique, comme les trois primaires (bleu, jaune, rouge) par exemple. C’est le style Mondrian que vous avez sans doute reconnu ici, dans l’entrée du château de Maraval, rénové il y a peu près de Sarlat en Dordogne.

Contraste ou opposition

Le contraste à trois tons peut aussi associer à une couleur donnée les deux couleurs adjacentes à sa complémentaire. Cela forme un triangle isocèle sur le cercle chromatique. L’effet d’association est plus subtil. L’orange corail complémentaire au bleu est associé ici à un bleu ciel et un vert d’eau. Le gris, le noir et le blanc qui sont neutres étoffent la palette en douceur.

L’harmonie
L’harmonie

On parle d’harmonie pour désigner l’association des couleurs voisines sur le cercle chromatique. Il peut s’agir du bleu-vert, bleu, et bleu-violacé.
Dans cette chambre d’enfant, l’harmonie est créée par le choix des teintes rose, fuchsia, rouge et violet qui se côtoient elles aussi sur le cercle chromatique. Le passage d’une teinte à l’autre se fait en douceur à la différence de l’association par contraste. Tout est doux au regard malgré un parti pris très coloré.

 

Le camaïeu
Le camaïeu

Si au départ le camaïeu désignait la façon d’utiliser la couleur dans les camées, soit des strates de couleurs contrastantes (blanc sur rouge ou blanc sur bleu), on désigne ainsi aujourd’hui l’assemblage de différents tons (ou nuances) d’une même couleur. Pour ce faire, on ajoute à la couleur choisie du blanc, du gris ou du noir pour la décliner.
Le fait de graviter autour d’une même couleur évite le choc chromatique, mais peut confiner à la monotonie. Pour réveiller l’ensemble, jouez sur les textures et les motifs ! Comme ici, il est possible d’utiliser cette technique uniquement avec le noir, le blanc, le gris, en nuances diverses. Le motif géométrique réveille un ensemble bien sage.

 

L’association de couleurs froides
L’association de couleurs froides

Les couleurs dites froides sont les couleurs qui réfèrent aux éléments froids de la nature comme l’eau. Ils occupent la moitié du cercle chromatique. L’association de couleurs froides peut être monochromatique (des bleus ou des verts) ou plurichromatique (vert-jaune, vert, bleu).
Dans cette maison de famille rénovée par Charlotte Cittadini, l’ensemble des pièces fait l’objet d’un remarquable travail pictural. Seules les couleurs froides autour du bleu ont été employées (bleu-gris, ciel, turquoise, azur, canard) avec des motifs pour rehausser le tout : un vrai « voyage au pays du rêve bleu ».

 

L’association de couleurs chaudes

L’association de couleurs chaudes

Les couleurs dites chaudes sont l’autre partie du cercle chromatique faisant face aux couleurs froides. Elles réfèrent au soleil, avec des teintes comme le rouge, l’orange ou le jaune.
Dans cette retraite de vacances outre-Atlantique, les propriétaires souhaitaient leur mobilier en accord avec la nature environnante. Les canapés Togo orangés et marron s’allient aux lignes un peu plus jaunes du tapis. Une ambiance chaude et automnale, réconfortante après le ski.

 

L'opposition couleurs chaudes et froides
L’opposition couleurs chaudes et froides

Certaines palettes osées tentent de réunir couleurs chaudes et froides, un vrai combat des éléments ! Ceci provoque un choc de couleurs comparable à celui que nous avons perçu dans l’association de deux couleurs complémentaires au début de cet article. Pour calmer le jeu, une teinte est conseillée afin de rassembler ces éléments et faire transition comme le gris qui peut adoucir l’ensemble. Mais dans l’exemple ci-dessus, on n’a pas cherché à atténuer quoi que ce soit, au contraire ! Le fuchsia confronté au bleu électrique tutoie ici le noir et le blanc, le tout rehaussé par des motifs appuyés et des textures originales, mais tout fonctionne à la perfection. Une vraie leçon de maîtres !

 

 

ET VOUS ? Comment avez-vous associé les couleurs dans votre déco ? Dites-le nous dans la partie Commentaires ci-dessous …

 

 

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une note ...

User Rating: 4.55 ( 1 votes)

A Voir aussi

Produits de nos terroirs

Rien de virtuel, il s’agit de goût, d’odeur et de saveur. Elles vous proposent de …

Laisser un commentaire