Accueil - Couple - Désir Féminin, Désir Masculin

Désir Féminin, Désir Masculin

 

Désir Féminin, Désir Masculin compatibles ou pas ?

Sylvain MIMOUN, Marcel RUFO, Catherine SOLANO se font les porte-parole des hommes et des femmes qui se sont confiés à eux, dans le cadre de leur pratique médicale.

Dr Sylvain MIMOUN

Gynécologue – Andrologue – Psychosomaticien
Président de la Société Française de Gynécologie psychosomatique

L’amour, l’amour, l’amour… quoi de plus naturel et de plus compliqué ? pensent les femmes…

Le sexe, le sexe, le sexe… quoi de plus naturel et de plus compliqué ? pensent les hommes…

Les hommes ont-ils les mêmes attentes, les mêmes désirs, les mêmes besoins que les femmes ?

Il semble que chacun aie sa vision du sexe et des sentiments. En amour, en effet, chacun a sa carte du Tendre, influencée par ses craintes, ses difficultés… Autant de situations emblématiques qui traduisent les différences hommes/femmes.

Bien que l’on sache la société occidentale en pleine évolution quant à l’attitude sociale des hommes et des femmes, on peut considérer qu’encore aujourd’hui, le désir, selon qu’il émane de l’homme ou de la femme, n’a pas la même priorité.

Preuve – s’il en était besoin – de la place occupée par cette réflexion : des scientifiques commencent à se pencher sérieusement sur le sujet, publiant dans des revues internationales réputées comme « Archives of Sexual Behavior », « Journal of Consulting and Clinical Psychology », « Journal of Sexual Medecine ».

Sylvain MIMOUNOn a pu dire que la structure temporelle de l’homme est discontinue. La dissociation entre désir et sentiment est de fait, encore fréquemment rencontrée chez l’homme. Beaucoup de femmes s’en plaignent…

La femme, elle, quête la continuité, cette forme d’harmonie, d’alliance tout à la fois du désir et des sentiments. Ainsi est-elle davantage dans la loi du « tout ou rien », préférant parfois même renoncer à l’acte sexuel, si elle ne rencontre pas cette alchimie du désir et de l’affectif.

La femme recherche cette constance et cette durabilité – synonymes inconscients de fidélité et d’éternité – y compris pendant le déroulement de l’acte sexuel. Par exemple, son plaisir n’étant pas aussi circonscrit que celui de l’homme, l’orgasme ne marque pas pour elle la fin du temps sexuel. Les comportements verbaux et affectueux associés à ces périodes sont recherchés comme une nécessité à son épanouissement. Chez elle, tous les sens sont en émoi : le regard (en commun avec l’homme), l’attention, les mots tendres, les touchers affectueux, mais aussi l’intimité au corps à corps, font partie de cette recherche de continuité.

Ces différences façonnent la relation homme-femme, contribuent à sa richesse et sont probablement hautement responsables de la subtilité du désir de l’un(e) pour l’autre. Mais elles fondent aussi l’incompréhension entre les deux sexes. Le désir subit alors immanquablement l’influence issue de ces différences, qui sont génératrices de tensions.

Les incompréhensions, les malentendus et les non-dits proviennent souvent de l’ignorance du fonctionnement / raisonnement de l’autre et de son propre fonctionnement / raisonnement.

Pour y remédier, faudrait-il traduire les sentiments des femmes et les faire parvenir au cœur des hommes ?

Par ailleurs, comment répondre à toutes les questions qui interpellent autant les hommes que les femmes :
Un « vrai » couple doit-il avoir des relations sexuelles régulières pour exister en tant que tel ?
Qu’est-ce qui fait naître le désir ? Désir ou envie, lequel précède l’autre ?
Qui, de l’esprit ou du corps, influence le deuxième ? etc…

En répondant à ces questions, et en tenant compte des notions autour desquelles elles s’articulent, est-ce possible – ou au contraire totalement utopique – d’envisager un « terrain d’entente », un pôle de compréhension sur lequel hommes et femmes se retrouvent, ayant l’un pour l’autre un regard neuf, affranchi des idées reçues, des schémas et des tabous ?

Avant même d’envisager les sentiments ou les émois qui précèdent le désir, il convient sans doute de se pencher sur ce qui amène à avoir « envie » de l’autre. « Envie d’avoir envie », voilà peut-être une des clés du désir. Chercher à comprendre ce qui fait naître le désir peut-il amener à comprendre et à résoudre le non-désir lorsqu’il survient ?

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: 4.65 ( 1 votes)

A Voir aussi

Contre les violences conjugales

  Du 25 novembre au 6 décembre, après le ruban rouge contre le sida, le …

Laisser un commentaire