Accueil - Loisirs - Destination Porto

Destination Porto

 

Élue capitale européenne de la culture, la deuxième ville du Portugal se libère peu à peu de son complexe vis-à-vis de Lisbonne.

Porto la discrète sort ses charmes. L’occasion de les découvrir et de remonter le Douro, royaume d’un des plus célèbres vignobles du monde.

«PENDANT que Lisbonne s’amuse Porto travaille. » Le vieil adage pourrait bien tomber en désuétude d’ici à la fin de la décennie. C’est en tout cas l’ambition des autorités locales qui, depuis 1996, s’attachent à rénover l’image industrieuse de la ville, plus proche des cités du nord de l’Europe que de ses voisines méditerranéennes. Le classement au titre de «patrimoine de l’humanité» par l’Unesco, cette année-là, n’est pas pour rien dans cette volonté.

Ses galons, Porto les a conquis de longue date. En 1415, pendant que nous perdions Azincourt, ses habitants se sacrifiaient au profit des troupes, assurant leur ravitaillement en provisions de bouche, alors qu’elles partaient conquérir Ceuta sur la côte marocaine. Résultat: en quelques jours, ils n’eurent plus rien à manger et durent se contenter des tripes. Depuis, on les appelle les «tripeiros», mangeurs de tripes, un sobriquet qui n’est pas pour leur déplaire.

A Porto, le premier regard se porte sur les ponts. «Porto a couché ses tours Eiffel à l’horizontale: elles lui servent de pont», écrit Paul Morand. La citation vaut pour le Dona Maria, érigé en 1877 par Gustave Eiffel, pour livrer passage au premier train venant du sud ou, plus imposant encore, le pont Don Luis Ier réalisé par un disciple d’Eiffel dix ans plus tard : avec ses 3 000 tonnes de fer et son unique arche, c’est l’axe névralgique de l’agglomération. Il relie Porto à l’autre rive du fleuve où prospèrent les plus grandes caves de Porto : San-deman, Taylor, Fonseca, Ramos Pinto, Ferreira, Graham…

Destination PortoAvant de passer le pont, il faut se perdre dans les venelles pentues du centre historique. Réhabilitation aidant, les façades grisâtres ont retrouvé une polychromie joyeuse confortée par les kilomètres de linge multicolore suspendu aux fenêtres. Signe que les authentiques habitants sont toujours là, même si des menaces de relogement à la périphérie planent sur les quartiers les plus anciens. C’est ici que se trouvent les deux plus belles églises de Porto.

La Se, cathédrale romane, a des allures de forteresse. L’intérieur est fastueux: bois dorés du maître-autel, admirable retable flanqué de colonnes torses, azulejos du XVIIIe siècle. A quelques pas des quais, Sao Francisco est un chef-d’œuvre du baroque surnommée l’église d’or à cause de sa nef, recouverte de 210 kg d’or à 22 carats. En quittant l’église, ne pas manquer un autre lieu de culte dédié cette fois au vin de porto, la célèbre Factory House, siège de l’association des exportateurs anglais depuis 1790, véritable musée vivant. Ce club très exclusif, grande bâtisse palladienne en granit, réunit les dirigeants des firmes britanniques. Le déjeuner annuel, chaque dernier mercredi de juin, est un événement mondain, où par exception les femmes sont admises.

De là, on se rendra rue das Carmelitas pour découvrir la plus belle librairie d’Europe fondée en 1869, Lello et Innao, et sa magnifique façade blanche de style néogothique ornée de peintures allégoriques. A l’intérieur, 80 000 volumes s’offrent au regard dans leurs éta-gères-écrins en bois sculpté tandis qu’un escalier monumental s’élance en volutes jusqu’au premier étage. Un vrai rêve de bibliophile. Sur la rive opposée, Vila Nova de Gaia déploie ses chais sur un millier d’hectares. Cet entrepôt géant abrite la quasi-totalité de la production de porto avant qu’elle ne soit exportée dans le monde entier. Toutes les maisons accueillent les touristes venus chercher les rudiments nécessaires à la compréhension de ce vin mythique.

Mais c’est en remontant le «fleuve doré», que l’on découvrira un terroir prodigue dans un paysage grandiose de terrasses plantées à perte de vue, le Douro, dont l’homme n’est pas encore parvenu à dompter l’impétuosité.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: Be the first one !

A Voir aussi

Gâteaux pour la fête des mères

  Les enfants fêtent les mamans en concoctant des desserts pleins d’amour … La Fête …

Laisser un commentaire