Accueil - Beauté - Détartrons nos méninges

Détartrons nos méninges

 

6 – Défendez l’Euro.

Puis attaquez-le immédiatement après. Il n’est pas interdit de disserter sur un autre sujet. L’idée c’es d’assouplir votre raisonnement, de vous obliger à argumenter et de vous forcer à voir les choses d’une autre manière. Avec un œil différent de celui de la cadrette occidentale trentenaire.

7 – Empruntez la PlayStation de votre fils ou de votre neveu.

Bon, c’est vrai, on vous dit depuis des années de ne jamais laisser entrer cette chose dans votre foyer. Profitez de l’absence de votre mari pour faire quelques parties. C’est un bon moyen d’augmenter les réflexes. Et pas de risque de faire une crise d’épilepsie : après 3 «  » game over «  » au premier niveau, vous devriez saturer.

8 – Écoutez et cessez de tout ramener à votre propre expérience.

Oui, on sait, vous vous avez tout vu et tout entendu. Et mieux que les autres. Sauf que ce genre de conviction se renforce d’elle-même : on n’écoute pas donc on est convaincu que les autres ne font rien, donc on ne fait pas attention à ce qu’ils racontent. Laissez vous bercer par le récit de Pauline, 13 ans, qui raconte son séjour à Londres avec sa copine Jessica. Et qui va vous surprendre en vous donnant sa perception des portraits de Gainsborough.

Détartrons nos méninges  !9 – Mettez un frein aux éternelles soirées avec la bande de copines.

Vous les adorez, elles sont vos clones. Mais elles ne vous apportent rien, sinon la certitude d’être géniale-bien cultivée-acceptée par le groupe. Ce qui ne stimule pas les neurones. Voyez de nouvelles têtes. Retenir des prénoms et des histoires, discuter avec des inconnus, voilà qui devrait vous faire bosser un peu.

10 – Arrêtez de tout prévoir.

Les dîners prévus dix semaines à l’avance, les séances piscine planifiées par trimestre… Ok, vous êtes surchargée, mais ce n’est pas une raison pour rigidifier votre existence. Laissez-vous entraîner dans des activités imprévues. Et cessez de refuser pour de mauvaises raisons. Vous vous souvenez vos 18 ans, vos plans dans des soirées de copains de copains. Et bien, recommencez !

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: Be the first one !

A Voir aussi

La grasse matinée

  Qui l’aurait cru ? La femme moderne, que l’on nous présente si souvent à …

Laisser un commentaire