Accueil - Beauté - Écrans solaires et risques d’intolérance

Écrans solaires et risques d’intolérance

 

Un écran solaire doit être efficace, bien toléré et agréable d’utilisation. Afin de résoudre cette équation, les formules classiques associent :

-DES FILTRES MINÉRAUX, qui combinent efficacité et tolérance, mais qui peuvent avoir un effet blanchissant sur la peau.

-ET/OU DES FILTRES ORGANIQUES, qui associent efficacité et transparence, mais qui peuvent pénétrer à travers la peau, entraînant éventuellement des intolérances pour les peaux les plus sensibles. De nombreuses études ont remis en question la tolérance des filtres organiques, même les plus couramment utilisés.

Écrans solaires et risques d’intolérance Lorsque l’on applique un écran solaire contenant des filtres organiques, une partie de ces filtres est capable de traverser la peau et parfois même de se retrouver dans la circulation sanguine.

La pénétration des filtres dans la peau augmente non seulement les risques d’intolérance, mais elle diminue également leur efficacité puisqu’il y a moins de filtre à la surface de l’épiderme pour le protéger des rayons UV.

C’est pourquoi les produits pour les peaux sensibles comme celles des jeunes enfants ne contiennent que des filtres minéraux.

Leur inconvénient est de laisser des traces blanches inesthétiques sur la peau, ce qui n’incite pas à renouveler l’application du produit au cours de l’exposition au soleil.

 

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: 4.23 ( 2 votes)

A Voir aussi

Préparer sereinement la rentrée

  Après avoir bien profité de l’été, le mois de septembre et la rentrée sont …

Laisser un commentaire