Accueil - Beauté - Épilation, quelle méthode ?

Épilation, quelle méthode ?

 

Geste d’hygiène et d’esthétique, l’épilation – même si certains hommes s’épilent, pour des raisons professionnelles surtout – est avant tout un geste féminin.

Aujourd’hui les différentes techniques sont personnalisées et bien moins agressives !

Jambes, « maillot », aisselles… pour avoir la peau toute douce et exempte de poils disgracieux, plusieurs méthodes d’épilation s’offrent à nous. Mousse dépilatoire, cire, épilateur électrique, laser… chaque solution présente des avantages et des inconvénients.

En fonction de votre budget, de la zone à épiler, de votre emploi du temps, comment choisir la mieux adaptée ?

Épilation, quelle méthode ?

Pour les petites surfaces : La pince à épiler.

Adaptée aux petites surfaces (les sourcils notamment) et idéale pour parfaire une épilation réalisée par une autre méthode (cire, épilateur…) lorsque persistent quelques poils récalcitrants. Selon son goût, on peut choisir une pince à mors droits ou en biseau. Pensez à la désinfecter à l’alcool avant chaque utilisation.

Les avantages . Correctement utilisée, la pince permet de retirer le poil avec son bulbe. La repousse est plus lente. La pince permet d’arracher des poils assez court.

Les inconvénients . Il faut du temps et l’usage de la pince est, au sens propre, horripilant, surtout à certains endroits sensibles…

 

Pour les urgences : Le rasoir

Il tire le poil puis coupe la partie apparente. Ensuite, le poil se rétracte et retombe dans le canal pilaire.

Les avantages . Rapide, pratique et économique, le rasoir est utilisé par les femmes pressées qui veulent être nettes en quelques minutes chrono. Il laisse la peau lisse et douce.

Les inconvénients . Les résultats ne sont pas durables (24 à 48h) puisque le poil coupé continue sa croissance. Si le rasoir est utilisé régulièrement, les poils deviennent plus forts et plus drus. Il peut irriter la peau (utiliser une mousse ou une crème de rasage avant de passer le rasoir). Pour les peaux sensibles, attention au risque d’allergie au nickel des lames.

Un conseil : A utiliser exceptionnellement !

 

Pour les perfectionnistes : La cire

Elle emprisonne le poil et l’arrache avec sa racine. Elle convient aussi bien au duvet des lèvres, qu’aux jambes, au « maillot » ou aux aisselles.

Il existe différents type de cire : chaude, tiède ou froide, orientale (à base de sucre). Quelle que soit sa présentation, évitez de l’utiliser sur une peau irritée, lésée ou boutonneuse.

Appliquez la cire dans le sens de la pousse des poils puis (tout en maintenant la peau tendue) retirez-la d’un coup sec en sens inverse. Une fois l’épilation terminée, appliquez un produit adoucissant pour apaiser les éventuelles rougeurs et un modérateur de pousse qui permet d’espacer les séances.

Les avantages . La repousse des poils est plus lente : 2 à 3 semaines de tranquillité. Pratiquée régulièrement, l’épilation à la cire rend les poils plus fins. Autre avantage pour la cire froide : elle est plus rapide d’utilisation et, c’est une évidence, elle évite les risques de brûlure.

Les inconvénients . Seuls les poils dont la longueur est suffisante (4 à 5 mm) sont emprisonnés dans la cire. La méthode ne convient pas aux épidermes sensible (risque de réaction cutanée si on est allergique à la cire d’abeille). La cire chaude est contre-indiquée en cas de fragilité capillaire ou de varices. Certains poils trop faibles pour traverser la couche cornée peuvent repousser sous la peau.

Un conseil : La veille de l’épilation, préparez la surface à épiler. Employez un produit exfoliant pour la débarrasser des cellules mortes et hydratez-la.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: 5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Préparons les beaux jours

  Mini mini, cet été la mode sublimera les jambes fines et musclées. Cyril Tosi, …

Laisser un commentaire