Accueil - Famille - Enfants - Etre au Top pour les examens

Etre au Top pour les examens

 

Juin, c’est la période propice aux examens, concours et échéances professionnelles, votre concentration risque d’être mise à rude épreuve… à moins de vous y préparer dans les moindres détails !

La mémoire s’use si l’on ne s’en sert pas. Or, ce n’est pas le travail qui manque en ce domaine. Selon des statistiques, on retient seulement 10% de ce qu’on lit, 20% de ce qu’on entend, 30% de ce qu’on voit, 50% de ce qu’on voit et entend et, enfin, 70% de ce qu’on dit.

Une étude a en outre démontré que les personnes initialement convaincues qu’elles peuvent décrocher leur examen sont celles qui réussissent le mieux. Sans doute parce qu’aucune pensée négative du style « je vais échouer » ne vient perturber leur concentration. C’est dire l’importance de cette dernière…

Travaillez dans de bonnes conditions

Etre au Top pour les examensImpossible de mémoriser si vous êtes sans cesse déranger, si vous travaillez dans un environnement bruyant ou dans une pièce en désordre qui perturbe la concentration.

Aérez la pièce au moins une demi-heure par jour pour renouveler l’air, en dehors des heures de trafic et en évitant les fins d’après-midi trop chargées en pollens si vous êtes allergique.

Soignez l’éclairage. Afin d’éviter les zones d’ombre et d’éblouissement, placez une lampe d’architecte du côté gauche si vous êtes droitière (ou inversement), ainsi qu’une seconde source lumineuse au-dessus de votre tête.

Débranchez le téléphone et faites régner le calme autour de vous. Enfin, précisez que l’on ne doit vous déranger sous aucun prétexte !

Aménagez votre emploi du temps

Vous devez vous préparer un programme réaliste semaine par semaine. Pour cela, établissez pour chaque matière la liste des chapitres les plus importants et programmez leur révision en fonction du temps qu’il vous reste avant le jour J.

Variez les matières à revoir et alternez leçons et exercices pour faciliter le travail du cerveau.

Tenez compte du fait que tout chapitre appris doit être relu régulièrement par la suite pour être bien mémorisé. Vous pouvez très bien le faire lors de vos trajets en bus ou en métro.

Enfin, chose très importante, pensez à prévoir une courte pause environ toutes les 20 minutes et travaillez tous les jours à heures fixes.

Alimentez votre cerveau

Mémoire, concentration, vigilance… sont consommatrices d’énergie (glucose) et de micronutriments de bonne qualité.

En cette période de bachotage, il n’est pas question de suivre un régime ou de manger un en-cas le nez plongé dans un livre ! Plus que jamais, vous devez faire 3 vrais repas équilibrés.

Pensez aux légumineuses (lentilles, haricots secs…) pour accroître votre stock d’énergie. De même, consommez des aliments riches en vitamines impliquées dans les processus de mémorisation comme la B1 (dans les céréales complètes), la B9 (dan,s les fruits et légumes) et la B12 (dans les poissons, œufs et laitages).

Prenez soin de votre sommeil

Un manque de sommeil, des heures de coucher et de lever irrégulières et des réveils nocturnes ont pour effets pervers d’augmenter la fragilité face au stress et d’altérer les processus de mémorisation.

Attention aux somnifères, car la plupart des psychotropes perturbent le sommeil paradoxal essentiel à la mémorisation.

En cas de difficultés d’endormissement ou d’insomnies, faites un dîner léger, ayant une activité relaxante avant de vous mettre au lit et couchez-vous à heures régulières.

Si ces mesures ne suffisent pas, faites appel à la phytothérapie (Euphytose, Lénicalm, valériane, passiflore), à l’homéopathie (Sédatif PC, Dolisédal) ou aux huiles essentielles (lavande, orange douce).

Faites la guerre au stress

Il est l’ennemi N° 1 de la concentration. Pour lutter, absorbez suffisamment de magnésium, par exemple avec de l’eau minérale qui en est riche (Hépar, Badoit, Contrex), sans oublier les fruits secs, les poissons, les légumes verts et le chocolat.

Pour les plus anxieux d’entre vous, l’homéopathie rend de bons services : Gelsénium 15CH si l’anxiété vous fait perdre tous vos moyens ; Ignatia 15CH si elle vous rend d’humeur massacrante ; Pulsatilla 15CH si vous êtes timide et émotif.

Dans le doute, vous pouvez choisir une association de traitements homéopathiques. En revanche, évitez les anxiolytiques qui risquent d’altérer la mémoire.

Pratiquez une activité physique

Il est indispensable de s’aérer quotidiennement, peu importe si vous préférez marcher, courir ou disputer un match de tennis, du moment que vous quittez votre bureau pour changer d’air.

Garder une activité physique pendant la période de révisions permet de déstresser, en favorisant la libération d’endorphines, et d’oxygéner le cerveau, qui continue à travailler, mine de rien, durant l’effort physique.

Lorsqu’il était en panne d’inspiration, Montaigne allait marcher en forêt pour laisser affluer les idées. De plus, l’exercice physique favorise un sommeil réparateur.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 4.65 ( 1 votes)

A Voir aussi

Des sapins déjantés

Le sapin fait partie des symboles incontestables des fêtes de fin d’année. Si la plupart …

Laisser un commentaire