Accueil - Quotidien - Nutrition - Etre en forme le Jour J

Etre en forme le Jour J

 

Examen, entretien d’embauche : comment être en forme le Jour J ?

Lorsque la saison du bac, l’examen le plus médiatisé, pointe à l’horizon, c’est aussi celle du brevet, des concours d’entrée dans les grandes écoles, des examens de fin d’année etc…

Et quand on doit passer un entretien d’embauche, c’est le même topo. Un premier rendez-vous amoureux, c’est aussi pareil. Et c’est de toute façon horriblement stressant. Sauf, peut-être, si on fait du yoga depuis le berceau.

Lors d’un examen, quel qu’il soit, on vous pose des questions écrites ou orales, on est remis en question, bref on est toute nue devant sa copie. Il s’agit donc de s’y préparer intellectuellement mais aussi physiquement. Car même si l’on est un monstre d’intelligence, si le physique ne suit pas, cela risque d’être la cata !

Jour d'examen

Préparation physique

Intellectuellement, chacun a certes sa méthode, selon son QI et son tempérament. Il y a ceux qui bossent régulièrement et ceux qui se gavent d’apprendre au dernier moment !

Mais il ne faut pas oublier que le cerveau, c’est un gigantesque paquet de neurones dont l’aliment est le glucose. On rejoint donc le « physique ». Et là, il y a tout d’abord de grands principes à respecter, ensuite quelques petits trucs pour ne pas perdre ses moyens avant l’examen, ce qui peut-être la pire des catastrophes car cela mène certains à la copie blanche ou même à la fuite et pendant, car il faut tenir la distance, qui varie entre le 100 m haies et le marathon. Ce n’est pas la veille qu’il faut se préparer à un examen, mais plusieurs jours à l’avance.

Dormir

On doit d’abord, dormir. Et tout son saoûl. Le manque de sommeil peut très bien faire perdre tous ses moyens dans toutes les circonstances car il fatigue, il abrutit. Le cerveau a besoin du sommeil pour se régénérer. Une nuit blanche la veille d’un examen (ou de n’importe quel rendez-vous important, professionnel ou amoureux) offre de grandes chances que l’épreuve ne tourne à la cata.

Mais l’inquiétude, l’angoisse peuvent très bien empêcher de s’endormir. Néanmoins, ça n’est pas le moment de s’abrutir avec des somnifères ou des tranquillisants qui risquent de transformer un brillant cerveau en mollusque.

Les solutions :

– Aller marcher pour se détendre ou faire du vélo ou de la muscu ou nager. Toute activité physique exerce un effet apaisant. Et plus elle sera intense, plus elle videra la tête de son angoisse.
– Prendre des tisanes apaisantes comme un tilleul avec une bonne dose d’eau de fleur d’oranger.
– Avaler des gélules de valériane, plante connue, très employée en phytothérapie, pour ses vertus calmantes.
– Mettre en pratique le bon vieux truc de grand-mère : un bol de lait chaud avec du miel une demie heure avant d’aller se coucher. Ça fonctionne à merveille : les glucides du miel et du lait sont apaisants.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le...

User Rating: 5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Soulager la douleur

  Beaucoup de femmes, surtout pour leur premier bébé, ont besoin d’être aidées à faire …

Laisser un commentaire