Accueil - Beauté - Faisons le point sur le poids

Faisons le point sur le poids

 

Comment emmagasinez-vous votre énergie ?

L’énergie dont vous avez besoin vous est apportée par tout ce que vous mangez et par tout ce que vous buvez en dehors de l’eau. Tous les aliments sont composés d’eau, de protéines, de glucides et de lipides, de vitamines et de sels minéraux.

Les boissons contiennent de l’eau, parfois du sucre et de l’alcool. Où qu’elle soit, dans un aliment ou dans une boisson, l’eau n’apporte aucune calorie. Vitamines et sels minéraux n’apportent pas non plus de Calories. Les protéines et les glucides fournissent 4 Calories par gramme. Les lipides fournissent 9 Calories par gramme. L’alcool apporte 7 Calories par gramme. Chaque aliment contient une certaine quantité de protéines, de glucides et de lipides.

Les kilosLa valeur calorique globale d’un aliment est la somme de la quantité de protéines, de glucides et de lipides qu’il contient multipliées ensuite par quatre ou neuf. C’est le seul moyen de savoir combien vous emmagasinez d’énergie chaque fois que vous mangez ou buvez quelque chose car en fait, le volume d’un aliment n’intervient pas dans sa valeur nutritionnelle.

Dans une salade, par exemple, ça n’est pas la laitue, très volumineuse, qui apporte des Calories : elle renferme seulement 2% de glucides pour 100 g. C’est l’huile qui en est riche car elle contient 100 % de lipides.

Si vous avez grossi, c’est que, pendant un certain temps, il y a eu quelque part un déséquilibre entre vos entrées (alimentaires) et vos dépenses (physiques).

On aimerait bien qu’il en soit autrement mais la prise de poids vient toujours d’erreurs alimentaires non seulement quantitatives mais aussi qualitatives. Il est fort possible que vous ayez l’impression de ne pas manger beaucoup, de vous priver souvent et vous vous dites alors « un rien me fait grossir ».

Votre alimentation est peut-être tout à fait raisonnable en ce qui concerne les quantités mais elle est alors de mauvaise qualité nutritionnelle, sinon vous n’auriez pas grossi. Etes-vous certaine d’avoir votre quota de protéines et de glucides ? Ne consommez-vous pas trop de ces lipides qui vont si vite et si bien se stocker ?

Tout diététicien ou nutritionniste qui se respecte prend le temps de faire subir à un patient qu’il voit pour la première fois un très long questionnaire alimentaire. Ou alors, il exige que tout ce que l’on mange chaque jour soit inscrit dans un cahier. Quelle que soit sa forme, ce bilan alimentaire permet de détecter les erreurs, de les chiffrer également afin de pouvoir les rectifier à bon escient.

Si vous ne surveillez pas le compteur de votre voiture, vous vous laissez facilement entraîner par la vitesse. Quand alors un gendarme vous siffle parce que vous n’avez pas repéré le radar à temps, vous êtes la plupart du temps étonnée : vous n’aviez vraiment pas conscience de rouler aussi vite. Et si jamais il entreprend de regarder votre véhicule dans le détail, il risque fort d’en détecter les insuffisances pour peu que celui-ci ne soit plus de première jeunesse ! Ce qui vous obligera à effectuer les réparations nécessaires.

Il en est de même en ce qui concerne votre alimentation. Seule une inspection en détail de votre alimentation va vous permettre de réparer les erreurs commises. Pour bien maigrir, vous devez être en même temps votre propre diététicien et votre propre gendarme.

Pour faire vous-même un bilan, il faut que vous notiez pendant au moins une journée tout ce que vous mangez, y compris les matières grasses (beurre, margarine, huile) qui ont servi à cuisiner. Il faut bien sûr noter le poids de chaque aliment. C’est un peu fastidieux mais indispensable.

Ensuite, au moyen de la Table de composition des aliments, vous calculez la valeur alimentaire. Vous avez mangé 150 g de viande à midi ? Cela fait 30 g de protéines et 16 g de lipides. C’est ainsi que vous verrez si vous êtes :

– au-dessus de votre quota de calories quotidiennes (trop d’énergie emmagasinée)
– au-dessus de votre quota de lipides s’ils dépassent 30 % de vos calories quotidiennes.

 

 

 

Vous aimez cet article ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Le goûter

Le terme de collation désignait autrefois dans les monastères la courte conférence du soir, après …

Laisser un commentaire