Accueil - Famille - Enfants - Famille aujourd’hui

Famille aujourd’hui

 

C’est quoi une famille aujourd’hui ?

Classique, recomposée, monoparentale… Le modèle traditionnel n’est plus d’actualité. Mais le désir de famille est au zénith. Ses nouveaux credos : amour, plaisir, échange.

Qu’est-ce qu’une famille ? Autrefois, le jeu des sept familles suffisait à la réponse : le père, la mère, le fils, la fille, le grand-père, la grand-mère. Mais aujourd’hui les cartes se sont mélangées. Le fils vit chez sa mère et grand-maman divorce à 70 ans.

Quand on demande aux uns et aux autres de la définir, ils répondent par des descriptions concrètes du familier. Les rites liés à la table par exemple : le dîner hebdomadaire ou le déjeuner dominical, le repas de Noël ou les bocaux de provisions préparés avec amour pour les enfants qui n’habitent plus la maison.

On peut se disputer avec sa famille, il n’empêche qu’elle sera toujours là, qu’elle nous soutiendra quoi qu’il arrive. Avec les amis, le lien est plus ténu : il suffit parfois d’un mot en trop pour que tout soit rompu.

De même, la maison de ses grands-parents est souvent perçu comme un refuge merveilleux et indestructible. Nombreux sont ceux qui y déjeunent chaque dimanche. Oncles, tantes, cousins et cousines, la porte est grand ouverte, le repas, prêt. Un lieu de sécurité face à un extérieur vécu comme menaçant et hostile… Ces retrouvailles de clan nous rassurent également sur notre propre identité, notre place au sein d’une généalogie.

Pour beaucoup d’entre nous, une certaine franchise caractérise nos liens avec nos parents ou notre fratrie. Avec les amis, on reste polis, on prend des gants ; en famille, on se taquine, on se dit parfois des paroles blessantes, mais on sait qu’un jour ou l’autre viendra le temps de la réconciliation.

Les objets aussi donnent son identité à la famille. Souvenez-vous de cet horrible vase rose qui trônait depuis des générations sur le buffet de grand-mère. Tout le monde jouait avec étant petit, puis lorsqu’elle est partie, tout le monde s’est disputé pour l’avoir.

Autre évolution importante : l’attention portée aux enfants. La qualité du dialogue que l’on instaure avec eux est le grand souci actuel.

Pour de nombreux couples, l’important c’est de les écouter. Sans doute parce que cette écoute leur a manqué étant enfants. On discute en famille, chacun peut alors donner son avis, apporter son regard sur les choses.

Traditionnelles, recomposées, monoparentales, etc. : les unions sont éphémères, variées et multiples. C’est autour de l’enfant que peut se retisser la toile familiale.

Famille n’est plus synonyme d’unicité et d’éternité

.

 

C'est quoi une famille aujourd'hui ?Aujourd’hui, on a droit à plusieurs vies. A l’instar du couple, elle n’est plus une institution sacrée, seulement ce qui nous aide à nous construire. L’épanouissement personnel est devenu une des valeurs phare de notre société. Nous voulons vivre ensemble, mais libres.

Chacun tente de créer son espace à l’intérieur de la maison. Nous rêvons de vivre en famille en conservant les avantages de l’indépendance ; nous voulons l’intérieur sans l’ennui, l’extérieur sans l’angoisse…

Etre heureux soi-même pour rendre les autres heureux, tel est le nouveau credo. On demande à la famille de concilier notre besoin de sécurité et notre désir de liberté…

Le véritable amour ? Respecter l’intimité de l’autre, lui laisser la possibilité de s’isoler. Ce qui ne veut pas dire se lever à n’importe quelle heure ou manger une pizza dans son coin ! Il faut qu’un minimum de vie commune soit respecté. Tout est question de réglage : trop de distance, c’est la froideur ; trop de fusion, c’est l’étouffement !

Mais trop de famille, c’est épuisant ! Vient un moment où on a l’impression de perdre son identité.

Un seul remède : un bol d’air. Aller seule au cinéma ou se faire un après-midi shopping. Bref, s’accorder des moments rien qu’à soi. Quel que soit notre attachement à la famille, une immersion trop prolongée provoque inéluctablement une allergie.

Particulièrement exposés, ceux qui, enfants, n’ont pas bénéficié de l’espace psychique nécessaire pour développer leur personnalité.

Même les inconditionnels de la vie ‘tribale’ admettent qu’il faut parfois s’en éclipser pour mieux l’apprécier. La famille, c’est comme le ressac de la mer. On a autant besoin de s’en éloigner que d’y revenir.

En 1968, il était de bon ton de critiquer la famille, et voici qu’aujourd’hui nous chantons ses louanges.

La crise est passée par là, nous faisant cruellement ressentir la nécessité du cocon. Pour autant, nous ne sommes pas retournés au modèle d’autrefois. Aujourd’hui, la famille est fondée sur l’amour plus que sur le devoir ; sur le plaisir plus que sur la contrainte ; sur l’échange mutuel et la qualité des relations humaines.

La preuve ? Nous refusons désormais de la subir, de voir le cousin ou la grand-tante qui nous ennuient tant. En revanche, on considère souvent comme ‘famille’ nos amis les plus proches.

On ne choisit pas sa famille et dans certains cas elle peut très bien ne pas nous convenir. Par exemple une sœur qui nous est totalement étrangère et une amie que l’on considère comme sa sœur. Une famille de cœur est souvent plus importante qu’une famille naturelle.

Les nouveaux ‘Chefs de famille’

Depuis le recensement de 1982, la notion de ‘chef de famille’, symbole du pouvoir masculin, a été remplacée par celle, beaucoup plus neutre, de ‘personne de référence du ménage’.

Reste qu’actuellement, au sein du couple, c’est systématiquement l’homme : cela facilite les recensements, selon l’Insee. Cependant d’un point de vue juridique, l’homme et la femme assument aujourd’hui à égalité la fonction de chef de famille.

Mais, dans les familles monoparentales, ce sont, de fait, les femmes qui endossent entièrement cette fonction, avec tout ce qu’elle comporte de responsabilités à la fois matérielles et psychologiques.

Un phénomène d’une ampleur considérable, puisqu’il y a en France 1,6 million de familles monoparentales, dont les ‘chefs’ sont à 98% des femmes.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: 5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Menus spécial Fête des mères

    Votre maman… elle est plutôt tradition, nouvelle cuisine, inventive ? Découvrez nos idées …

Laisser un commentaire