Accueil - Quotidien - Nutrition - La Carotte

La Carotte

Carotte, carotène et peau

On dit de la carotte qu’elle « fait la cuisse rose » et rend les grincheux aimables. C’est, en tout cas, le légume le plus consommé en France, après la pomme de terre. Comme tous les aliments, il a ses avantages et ses inconvénients. Mais une fois les inconvénients détournés, les avantages sont tellement importants que l’on se dit qu’il faut vraiment manger souvent des carottes.

Un peu d’histoire

La carotte est une plante potagère, de la famille des ombellifères, dont on consomme la racine. Elle est orange seulement depuis le XIXe siècle. Elle vient probablement d’Asie Mineure où elle poussait à l’état sauvage.

La CarotteLongtemps avant notre ère, les habitants du Bassin Méditerranéen la consommaient : elle était alors blanchâtre, avec une peau coriace et un cœur très fibreux.

Pline la mentionne sous le nom de « Pasticana Galtica ». Cette appellation existe encore dans certaines régions de France : la « pastenade » désigne la carotte.

A partir de la Renaissance, on commence à améliorer l’espèce. Mais ce n’est qu’au milieu du XIXe siècle qu’elle prendra sa belle couleur et deviendra enfin tendre.

 

Les variétés

Les productions s’échelonnent au cours de l’année selon les variétés.

– Carottes de type court ou grelot : fin Mars à fin Octobre
– Carottes type demi-long ou nantais : fin Mars à fin Juin. Dans ce type, existe la fameuse Carotte de Créances, à peau lisse et fine, qui a un goût particulier.
– Carottes type long et gros : fin Juin à fin Décembre

On peut donc manger des carottes toute l’année !

Comment les choisir ?

Quelle que soit l’espèce, une carotte jeune est toujours meilleure. Il faut choisir des carottes lisses et bien rigides, les moins grosses possibles sinon elles sont ligneuses. Une carotte molle, même si elle est petite et en botte a séjourné en chambre froide. Mieux vaut les acheter en vrac plutôt que sous emballage plastique car la carotte supporte mal l’humidité.

Comment les utiliser ?

L’épluchage au couteau-économe est nécessaire (sauf peut-être pour celles de Créances) car elles sont traitées avec des produits antiparasitaires. Les carottes se consomment crues et râpées plus ou moins finement, à la vinaigrette, ou cuites. Multiples sont les préparations : au beurre, à la crème, aux fines herbes, Vichy, en jardinière, en purée, en soufflé, dans un potage, une potée etc..

Carottes Vichy

A la fin du XIXe siècle, un médecin, le Dr. Dechambre recommandait une grande consommation de carottes en cas d’ictère (jaunisse) et d’engorgement du foie. C’est devenu une recette classique.

Pour 2 personnes, il vous faut:
– 300 g de carottes, 20 g de beurre, une cuillerée à café de sucre, 2,5 dl d’eau, sel.
Épluchez et coupez les carottes en rondelles. Mettez-les dans une casserole avec le reste des ingrédients. Couvrez. Laissez cuire jusqu’à l’ébullition, puis à feu doux pendant 20 minutes environ. Testez la cuisson avec la pointe d’un couteau. Remuez de temps en temps. Rien n’empêche d’ajouter une persillade ensuite.

Carotte et Nitrates

Comme tous les légumes-racines, la carotte est riche en nitrates cancérigènes. Pour éviter ce risque : carottes bio ! Le bon vieux remède de la soupe de carotte pour lutter contre la diarrhée d’un nourrisson est à proscrire à cause de ces nitrates. Parce qu’il risque de créer une maladie grave, la methémoglobinémie : le nourrisson s’asphyxie.

Nutrition

La carotte est riche en carotènes et malgré son goût sucré, elle apporte peu de glucides. Elle est pauvre en calories : 30 pour 100 g. Son grand intérêt : sa richesse en carotènes : 10.000 microgrammes pour 100 g. Elle l’est aussi en fibres : 2 g pour 100 g.

Carottes râpées et régime

Depuis des décennies, la carotte râpée exerce une véritable domination dans les régimes « minceur ». Elle en est même devenue une sorte de symbole ! Domination à l’origine de bien des kilos, car les carottes sont le plus souvent consommées avec de la vinaigrette, donc de l’huile qui apporte des lipides (gras…).

Carottes râpées et colites

A cause de sa richesse en fibres, la carotte crue est difficilement supportée par les intestins sensibles. Il faut de toutes façons consommer les carottes râpées selon la méthode zen : mâcher 7 fois chaque bouchée pour bien casser les fibres et les rendre un peu moins irritantes.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Fondues salées, sucrées

  Vous les préparez en quelques instants, vous les faites cuire à table avec vos …

Laisser un commentaire