Accueil - Beauté - La chronobiologie

La chronobiologie

 

Écoutez-vous grâce à la chronobiologie

Les hommes, les plantes et les animaux vivent selon des rythmes propres qui influencent le fonctionnement de leurs organes.

Il existe plusieurs types de rythmes : les rythmes ultradiens (environ 1 h 30), circadiens (environ 24 h) et circannuels (entre 11 et 13 mois).

La plupart de nos activités métaboliques, physiologiques et psychologiques sont influencées par ces rythmes et passent une fois par cycle par des seuils maximal (acrophase) et minimal (nadir) répartis selon les besoins du corps. Ainsi, la sécrétion de cortisol, l’hormone de la vitalité et du stress, est soumise à un rythme circadien. Elle est très élevée vers 6h du matin et très basse à minuit.

Les cycles ultradiens, moins perceptibles au premier abord, règlent pourtant notre activité et expliquent l’alternance des moments de fatigue et de vitalité tout au long de la journée.

De même, ces rythmes sont responsables, durant la nuit, des différentes phases de sommeil.

Les rythmes circannuels sont mis en évidence chez les animaux par divers comportements saisonniers, comme l’hibernation ou la période de reproduction.

Écoutez-vous avec la chronobiologieNos horloges biologiques régulent non seulement nos grandes activités physiologiques comme l’endormissement, le réveil, la faim… mais jouent également un rôle à l’échelle de la cellule dont elles rythment les activités tout au long de la journée.

En effet, une cellule ne peut pas tout faire en même temps. Elle doit utiliser son énergie, qui est limitée, pour assurer ses fonctions et se réparer. Chaque cellule possède donc son programme qui répond à un rythme bien défini. Des travaux récent semblent démontrer l’existence d’une sorte d’horloge centrale qui commanderait l’ensemble des rythmes biologiques et qui serait directement liée à la luminosité.

Ainsi, le rôle joué par la lumière sur notre rythme veille-sommeil explique que l’on ait plus de mal à se lever tôt en hiver, quand il fait encore nuit, qu’en été.

La chronobiologie a contribué à expliquer certaines perturbations physiologiques et comportementales survenant chez les voyageurs et les équipages d’avion lors de voyages transméridiens de plusieurs fuseaux horaires.

L’importance des perturbations varie selon les individus, la durée et le sens du vol (les perturbations sont plus importantes pour les vols vers l’ouest). Pour se resynchroniser plus vite, il est conseillé de marcher au soleil, car l’action conjuguée de la lumière et de l’activité musculaire sont bénéfiques.

De même, la compréhension des rythmes biologiques a permis de mieux comprendre certaines pathologies. L’asthme, par exemple, est une maladie sensible aux rythmes circadiens. En effet, la fréquence de survenue des crises nocturnes s’explique par deux phénomènes : une réduction du diamètre des bronches entre 21 h et 5 h du matin et une perturbation des rythmes de sécrétion de certaines substances comme l’adrénaline et l’histamine, agissant sur l’élasticité des bronches.

 

 

 

Vous aimez cet article ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 4.6 ( 1 votes)

A Voir aussi

Votre alimentation pendant la grossesse

  Pour rester en forme, il faut manger équilibré. Vous ne devez pas manger deux …

Laisser un commentaire