Accueil - Beauté - La croissance du cheveu

La croissance du cheveu

 

Peut-on accélérer la pousse ? Le cheveu pousse par la racine. Celle-ci est en prise directe avec le reste de l’organisme par l’intermédiaire du sang.

Pour permettre au cheveu de croître normalement, la racine a besoin d’un apport constant en oxygène, protéines, sels minéraux et vitamines que lui fournissent les vaisseaux sanguins.

Une bonne hygiène alimentaire est donc la première condition de la croissance des cheveux. Mais ce n’est pas la seule, d’autres facteurs entrent en jeu pour déterminer la vitesse de pousse …

La pousse du cheveu varie entre 0,7 cm et 2 cm par mois, selon l’ethnie et le capital génétique de chacun. Il est cependant possible d’établir des moyennes par type de chevelure :

Type asiatique : +/- 1,5 cm par mois,
Type européen : +/- 1 cm par mois,
Type africain : +/- 0,8 cm par mois.

Les asiatiques sont donc les plus chanceux. Leurs cheveux sont dotés d’une tige large et ronde, profondément implantée (à 7 mm du cuir chevelu), ce qui entraîne un cheveu solide et plus rapide à la pousse. Ce sont d’ailleurs les premiers fournisseurs de perruques en cheveux naturels, pour le reste du monde.

Pour les cheveux de type africain, l’implantation est superficielle (2,5 mm), la tige est ovale, aplatie, et présente une torsion en forme d’hélice : les cheveux sont fins et vrillés, la pousse est plus lente.

Entre les deux, les cheveux de type européen, plus ou moins ronds et aplatis, donnent naissance à une multitude de variétés : chevelures raides, ondulées ou frisées, tiges fines ou épaisses. La pousse dépasse rarement 1,5 cm par mois, pour les plus rapides.

La longueur maximale est également très variable d’un individu à l’autre : elle dépend bien sûr de la vitesse de pousse du cheveu mais aussi de sa durée de vie et, là encore, nous ne sommes pas tous égaux devant la nature : le cycle de vie d’un cheveu masculin varie entre 2 et 4 ans, celui d’une femme, entre 4 et 7 ans !

Deux exemples européens extrêmes :
– Un homme dont les cheveux poussent de 0,9 cm par mois et dont les cycles capillaires sont de deux ans, ne pourra jamais dépasser une longueur totale de 22 cm.

– Une femme dont les cheveux poussent de 1,5 cm par mois et dont les cycles capillaires sont de sept ans, pourra en théorie atteindre une longueur totale de 1,26 m.

Peut-on les faire croître plus rapidement ? La réponse est oui : il est possible d’aider la nature et d’augmenter la vitesse de pousse naturelle d’un cheveu d’au moins 30 % par mois. Pour cela, il faut faire en sorte que le cuir chevelu soit oygéné de façon continue et que les racines subissent un vrai « régime fortifiant ».

Pour obtenir une croissance maximale, le Centre Clauderer a mis au point une nouvelle méthode : ACTIV’CROISSANCE.

Mes cheveux ne poussent pas ! C’est une plainte récurrente, que nous entendons souvent au Centre Clauderer et qui peut prendre différentes formes : « Mes cheveux poussent mal… », « Ils poussent à l’arrière, mais pas à l’avant… »,  » Ma chevelure stagne toujours à la même longueur ! »

C’est vrai que pour certains, les cheveux poussent plus vite à l’arrière de la tête que sur le devant et les tempes. Avec la méthode ACTIV’CROISSANCE, le rééquilibrage se fera naturellement et les cheveux pourront croître tous au même rythme.

Si toutefois, les cheveux repoussent vraiment mal ou tombent trop (notamment sur le devant ou le dessus de la tête) et s’ils s’affinent sur ces mêmes zones, c’est le symptôme d’un problème plus complexe, qui requiert alors un Diagnostic Clauderer Approfondi.

Quant à l’absence totale de pousse, dont se plaignent certaines femmes, c’est une erreur : leurs cheveux poussent. Que se passe-t-il alors ? En infligeant à leur chevelure des traitements trop agressifs (permanentes, défrisages, couleurs à répétition…), ces femmes ne laissent pas le temps à leurs cheveux de s’allonger. En fait, la quantité des cheveux qui se cassent ou qui s’usent aux pointes est telle que leur chevelure stagne toujours à la même longueur.

Beaucoup de fausses idées ont circulé (et circulent encore) sur la pousse accélérée des cheveux. En voici trois, parmi les plus cocasses…

Interminables, les 100 coups de brosse par jour que préconisaient nos grands-mères, pour donner longueur et vitalité à des cheveux emprisonnés dans un chignon, toute la journée. Le brossage forcené n’a aucun effet bénéfique sur les cheveux, il ne peut que les rendre électriques et fourchus.

Inconfortable, le conseil de faire le poirier pour stimuler la pousse du cheveu ! Pour donner plus de vigueur aux repousses, il faut effectivement stimuler l’irrigation des racines et faire le poirier provoque bien un afflux sanguin vers la tête. Mais un massage du cuir chevelu aura le même effet, l’inconfort de la position en moins.

Indéfendable, et encore très en cours aujourd’hui, l’idée de se couper les cheveux à la pleine lune ou de les raser totalement, pour les faire pousser plus vite… Quel que soit le moment ou l’ampleur de la coupe, celle-ci n’a aucune influence sur la vigueur des cheveux ou sur la rapidité de leur pousse, puisque les cheveux ne poussent pas par la pointe (comme les plantes ou le gazon) mais par la racine. C’est par cette dernière et par les vaisseaux sanguins qui la nourrissent que tout se passe.

 

 

Retour

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: Be the first one !

A Voir aussi

Manucure maison

  Je ne fréquente pas les instituts de beauté cependant j’ai des ongles impeccables ! …

Laisser un commentaire