Accueil - Quotidien - Argent - La déclaration d’impôts

La déclaration d’impôts

Feuille d'impotsMariés, Pacsés, Concubins…

Fonder officiellement un foyer est souvent plus avantageux que de vivre en concubinage. Ceci se traduit au moment de la déclaration de revenus.

Le couple marié
Les époux font une déclaration commune concernant les revenus qu’ils ont perçus depuis la date de leur mariage (sauf, à certaines conditions, s’ils sont séparés), ce qui permet d’augmenter le nombre de parts fiscales et donc de faire baisser les impôts.

Le couple pacsé
Les partenaires de Pacs peuvent également faire une déclaration commune, mais seulement à partir de la 4ème année de la signature de leur contrat (sur les revenus perçus pendant la 3ème année de leur Pacs). Mais ils sont imposés ensemble pour l’ISF dès la 1ère année.

Le couple concubin
En aucun cas, les concubins ne peuvent figurer sur la même déclaration. S’ils n’ont personne à charge (enfants, parents… ), ils n’ont donc droit qu’à une seule part. En général, cela conduit à ce que le couple paie globalement plus d’impôts que s’il était marié ou pacsé. Néanmoins, cela dépend des revenus de chacun. Il est donc utile de faire un calcul plutôt que de se marier… uniquement pour faire baisser son impôt.

Qui prend les enfants ?
– Pour un couple marié : ils figurent sur une déclaration commune.
– Pour un couple divorcé : ils figurent sur la déclaration du parent qui a obtenu la résidence principale.
– Pour un couple concubin : chaque enfant peut figurer sur l’une ou l’autre des déclarations de revenus des parents, mais en aucun cas sur les deux. Il est souvent plus rentable de les faire figurer sur la déclaration de celui qui a le plus de revenus.

A certaines conditions, les enfants majeurs – même ceux qui sont mariés et ont des enfants ! – peuvent être pris en compte par leurs parents et grands-parents.

 

A Voir aussi

L’orgasme féminin

  A la suite d’une stimulation (stimulation génitale ou extra-génitale, sensations érotiques intenses), le cerveau …

Laisser un commentaire