Accueil - Beauté - La science des cosmétiques

La science des cosmétiques

 

D’innombrables principes entrent dans la composition des cosmétiques. Les uns sont hydratants. D’autres astringents, ou bien encore adoucissants et même antiseptiques.

En contribuant au maintien et à l’amélioration de l’aspect physique, les produits cosmétiques font de plus en plus partie de notre vie quotidienne.

De mieux en mieux adaptés aux besoins des consommateurs, grâce aux progrès scientifiques, les formulations cosmétiques contiennent fréquemment des éléments dits actifs.

Pour certains, seuls des arguments marketing leur confère une efficacité nullement démontrée par des recherches. D’autres, par contre, ayant fait l’objet d’étude approfondies, possèdent une activité incontestable, notamment en matière d’hydratation, de photo-protection ou de modification du relief cutané.

L’origine de ces principes actifs est variable : il peuvent être soit de nature végétale, soit animale ou encore synthétique.

Ils peuvent avoir une action préventive, contribuer à améliorer ou à corriger l’aspect de la peau. La plupart des cosmétiques agissent au niveau de la couche la plus superficielle de la peau, cependant, un certain nombre de substances spécifiques, introduites dans des excipients judicieusement choisis, peuvent traverser la couche cornée et atteindre les couches les plus profondes de l’épiderme et même parfois le derme.

Les substances hydratantes

On considère que la peau devient sèche si le taux d’humidité des couches superficielles de l’épiderme, qui, normalement, atteint 13% s’abaisse à environ 10%.

La peau sèche retrouve en partie sa souplesse et son élasticité par hydratation de la couche cornée et non par la seule application de corps gras.

Certaines substances favorisent le pouvoir de rétention de l’eau dans les couches superficielles de la peau, assuré normalement par des éléments hygoroscopiques contenus dans les cornéocytes et appelés facteurs NMF ou « natural moisturizing factor ».

La science des cosmétiquesOrigine végétale. L’extrait de la feuille d’aloe vera : les vertus hydratantes de cette plante xérophile des déserts et du bassin méditerranéen sont connues depuis l’Antiquité.

L’étude du suc d’aloès, qui se situe au cœur même de la feuille, a révélé des propriétés intéressant la cosmétique. Chaque fabricant d’extraits d’aloe vera possède son propre procédé de fabrication qui est tenu secret.

Cet extrait intervient dans beaucoup de produits de beauté, grâce à ses remarquables propriétés humidifiantes.

Il favorise la protection contre les effets du soleil ou du froid. Il accélère également la régénération des cellules au cours de la cicatrisation. Pour ces nombreuses qualités, il est recommandé dans les produits de soin pour peaux fragiles, sèches et gercées.

La vogue des produits naturels a contribué à développer l’emploi de nombreux autres extraits végétaux tels que : concombre, mauve, bouleau, tilleul…

Origine animale. L’acide hyaluronique est extrait de la crête de coq avec de faibles rendements, ce qui explique son prix très élevé.

C’est un polymère de haut poids moléculaire très hydrophile capable de retenir l’eau à la surface de l’épiderme, mais, comme toute macromolécule, il peut difficilement franchir la barrière cutanée.

Cette substance, très en vogue dans les produits de soin « haut de gamme », forme un film sur la peau rendant son toucher agréable et favorisant son hydratation.

Origine synthétique – Le NMF, ou « natural moisturizing factor » reconstitué, est un mélange complexe dont la composition est plus ou moins proche de celle du contenu des cornéocytes.

Ses principaux constituants sont l’urée, l’acide pyrrolidone carboxylique, le lactate de sodium ainsi que divers acides aminés.

L’emploi du NMF ou de ses fractions les plus actives est très répandu du fait que ces molécules très hygrocopiques contribuent à maintenir l’eau dans les couches superficielles de l’épiderme.

Les polyols hydrosolubles, comme le glycérol, le sorbitol et les polyglycols, sont reconnus comme des substances fortement avides d’eau.

Le glycérol est universellement employé avec succès dans les préparations hydratantes. Il fait d’ailleurs partie des produits les plus actifs dans ce domaine.

Ces agents hydratants ne sont pas employés uniquement dans des crèmes dites hydratantes. Ils figurent en proportion plus ou moins importante dans la plupart des produits de soin.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le...

User Rating: 4.8 ( 2 votes)

A Voir aussi

Aménagement d’un petit jardin

  L’aménagement petit jardin a toujours été un objectif d’importance primordiale pour les propriétaires de …