Accueil - Tendances - Actus - La vérité sur les chats

La vérité sur les chats

 

Alors que l’Assemblée nationale votait le 28 janvier 2015, un amendement permettant de clarifier le statut de l’animal domestique, on apprend que les chats sont égoïstes, insensibles, porteurs de maladie et désastreux pour l’environnement…

Les chats sont des boules de poils très mignonnes qui nous font tous craquer. Seulement voilà, d’un point de vue purement scientifique, ces félins seraient égoïstes, insensibles et dangereux autant pour la nature que pour l’homme. Voici la face cachée de ces petites bêtes tellement attachantes.

Propriétaires de chats et de chiens se livrent depuis longtemps une bataille sans merci pour savoir quel animal de compagnie est le meilleur. Mais qu’en pensent les scientifiques ? Depuis quelques années, plusieurs recherches tendent à faire pencher la balance du côté… des chiens ! Ainsi, par rapport à ces derniers, les chats ne semblent pas avoir d’attachement émotionnel pour leurs maîtres et montrent de l’affection qu’à de très rares occasions.

De plus, les chats peuvent être considérés comme de véritables dangers pour l’environnement, puisqu’ils tuent des milliards d’oiseaux chaque année, dont beaucoup sont des espèces menacées. Plus alarmant encore, il a été prouvé qu’un parasite parfois retrouvé dans les excréments des chats peut brutalement changer la personnalité des gens, augmentant le risque de névroses, de schizophrénie et même de suicides.

En d’autres termes, les scientifiques indiquent que les chats sont égoïstes, insensibles et dévastateurs pour l’environnement.

La vérité sur les chats Votre chat ne vous montre pas de réelle affection 

Les propriétaires de chats expliqueront que leurs animaux de compagnie leur montrent de l’affection, en ronronnant sur leurs genoux et en se frottant contre leurs jambes. Seulement voilà, la plupart du temps, lorsque les chats ont ce genre de comportements ils ont un objectif assez différent…

De nombreux chats, par exemple, se frottent aux jambes de leur propriétaire lorsque celui-ci entre dans une pièce. D’après plusieurs chercheurs, ils ne font que marquer leur territoire en propageant leur odeur. L’étude de chats sauvages montre qu’ils se frottent régulièrement contre les arbres ou tout autre objet pour atteindre le même objectif. Cela leur permet de déposer les phéromones qui sortent naturellement de leur peau.

Le ronronnement, dans certains cas, peut avoir une signification assez étonnante. Des chercheurs de l’université du Sussex en Angleterre ont publié une étude en 2009 concernant ces vocalisations émises par les félins. Ils ont décelé une différence entre les ronronnements émis lorsque les chats demandaient de la nourriture ou non. Les ronronnements dits « de sollicitation » ont une fréquence de 220 à 520 hertz, similaire à la fréquence émise lorsqu’un enfant pleure. Cela montre que les chats ont compris comment utiliser à bon escient l’esprit de parents des humains. Alors non, les chats ne ronronnent pas tout le temps pour obtenir une récompense, mais peuvent le faire pour obtenir un résultat.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une note ...

User Rating: 4.5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Chambres d’enfant extraordinaires

  Aménagées dans le monde entier, ces chambres d’enfant ont de quoi faire rêver petits …

Laisser un commentaire