Accueil - Couple - L’amour c’est la santé

L’amour c’est la santé

 

C’est tout l’organisme qui profite des effets de l’amour

D’un point de vue purement physique, faire l’amour peut être comparé à une activité sportive. Tous les muscles travaillent pendant l’acte, surtout si vous changez régulièrement de position. Il faut une dose d’énergie considérable.

La sexualité comme le corps en général, devraient s’entretenir tout au long de sa vie. En effet, plus vous faites l’amour et mieux vous êtes dans votre corps. Un homme de 80 ans, en bonne santé, qui a fait l’amour régulièrement toute sa vie est aussi performant qu’un homme de 40 ans. Plus on fait des câlins, plus on a envie de recommencer. Plus l’acte dure longtemps mieux c’est, le flux sanguin est activé, les muscles du vagin, de la verge, en fait de toute la zone génitale sont en action.

C’est un excellent somnifère

L’activité sexuelle a des effets soporifiques en augmentant la production d’endorphine du cerveau, cette hormone dite ‘du plaisir’ qui nous laisse satisfaites et prêtes à glisser doucement dans les bras de Morphée.

Une circulation activée

Le désir provoque une production d’hormones dictée par l’hypophyse située dans le cerveau, ce qui a pour effet de stimuler les nerfs parasympathiques de la moelle épinière puis de libérer du monoxyde d’azote dans les organes génitaux, gorgés de vaisseaux sanguins. Une bonne circulation sanguine favorise l’érection et la montée du désir… à condition de ne pas être un gros fumeur, atteint d’hypertension ou de cholestérol !

Faites l’amour, c’est bon pour la santé !Antidouleur

Le plaisir sexuel hausse notre seuil de tolérance à la douleur. Dans une situation d’excitation ou de plaisir, les muscles, par exemple, se relâchent et cette absence de tension atténue la douleur.

Autre point positif, et non des moindres, l’acte sexuel multiplie nos défenses immunitaires.

L’activité sexuelle active la mémoire

L’hypothalamus, qui gère la production d’hormones sexuelles, est aussi le centre de la mémoire. L’énergie positive engendrée par l’orgasme stimulerait la motivation et donc la concentration.

Une vie sexuelle épanouie est certainement synonyme d’un meilleur état psychologique, d’une bonne qualité de vie. Quand on fait l’amour régulièrement on se sent bien dans sa tête, dans son corps, on a confiance en soi.

L’orgasme permet en effet la libération d’endorphines. Ces hormones ont une influence sur l’humeur, elles sont un excellent anti-stress et elles améliorent le repos et par conséquent le sommeil. L’amour est un véritable antidépresseur naturel, il chasse l’anxiété et l’énervement.

Être au centre de l’attention, couverte de caresses, sentir le désir brûlant du partenaire : c’est bon pour le moral et l’estime de soi. Les émotions qui parviennent alors au cerveau entraînent la production d’un cocktail hormonal explosif composé d’endorphine, de sérotonine et de dopamine. Les trois complices ébranlent nos neurones et les neurotransmetteurs s’empressent alors de diffuser ce bien-être dans toute notre moelle épinière.

L’amour valorise la femme et l’homme, il renforce leur ego

Il renvoie une image positive à la femme : « je suis toujours séduisante », « il a du désir pour moi » ; et à l’homme : « je suis toujours viril, performant ». C’est important de rester l’étoile de l’autre, de la faire vibrer.

Faire l’amour permet également de faire passer une crise ponctuelle dans le couple. Mais ce n’est pas toujours le cas, très souvent la femme se bloque dans ces moments-là car contrairement à l’homme elle a besoin d’intimité, de confiance, de séduction pour passer à l’acte. A l’inverse l’homme ressent le besoin de faire l’amour après une dispute, c’est une façon de se détendre et d’effacer ce mauvais moment.

Bénéfique pour la beauté, pour la santé, pour le moral, pour le mental… Alors, convaincu-e- ???

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une note...

User Rating: 4.65 ( 1 votes)

A Voir aussi

Victime d’un manipulateur destructeur

La victime sera sans doute dans une période de sa vie ou elle est déstabilisée …

Laisser un commentaire