Accueil - Couple - L’amour du futur

L’amour du futur

 

Comment s’aimera-t-on en 2055 ?

43% des Français pensent qu’en 2055 on pourra tomber amoureux d’une personne virtuelle !

Les jeunes en sont d’autant plus convaincus : selon 62% des 18-24 ans, en 2055 il sera envisageable d’être séduit par un avatar.

De plus, 61% des Français affirment qu’en 2055 les innovations technologiques faciliteront les rencontres. Des résultats surprenants qui font froid dans le dos ….

Les Français imaginent l’avenir

43% des Français pensent qu’en 2055 on pourra tomber amoureux d’une personne virtuelle !

L’amour virtuel n’effraye pas les Français. Les jeunes en sont d’autant plus convaincus : selon 62% des 18-24 ans, en 2055 il sera envisageable d’être séduit par un avatar.

Ce résultat n’est pas anodin, il traduit la dynamique future des comportements amoureux et des protocoles de séduction. L’amour a toujours été le lieu de l’illusion, de l’imaginaire, pas étonnant qu’il soit celui des pseudos et des avatars. Il sera possible, dans un premier temps, de tomber amoureux d’une personne fictive, virtuelle, d’un “voluptueux mirage”. L’objet de quête de l’amour courtois sera déplacé dans les sphères du virtuel et des nouvelles technologies ; ce qui ne changera pas c’est l’idéalisation de l’être aimé. commente Ronan Chastellier, sociologue et expert Match.com de la relation amoureuse.

Comment s'aimera-t-on en 2055 ?

Le progrès technologique sera au service de l’amour

61% des Français sont convaincus qu’en 2055 les innovations technologiques faciliteront les rencontres.

« En 2055, les intermittences du coeur et les transports de l’amour passeront par Internet. Les innovations technologiques vont donner un sérieux coup de jeune aux rituels de la rencontre amoureuse et au “mythe de la bonne personne” qui date de l’Antiquité avec Aristophane. », ajoute Ronan Chastellier.

Pour autant peut-on se contenter de vivre une relation platonique ?

Les Français répondent par la négative : si un sur quatre déclare qu’il sera prêt à vivre une relation virtuelle en 2055, l’amour sera avant tout bien réel pour 3 Français sur 4.

L’amour, la passion amoureuse se sont nourris depuis toujours d’obstacles et d’épreuves compliquées ; les innovations technologiques devraient à l’avenir faciliter les choses. Critères, échanges de données, calcul de compatibilité sont vécus comme un moyen de modifier la fatalité. Même si on le sait bien, l’amour ne sera jamais déterminé par la technologie et restera un événement pur, sans cause. Quant à la relation, elle sera toujours l’oeuvre du quotidien, de la réalité. Un paradoxe entre virtualité et réalité qui sera à résoudre dans le futur., conclut Ronan Chastellier.

Sondage exclusif de l’Observatoire Match.com de la relation amoureuse / Opinion Way
 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Victime d’un manipulateur destructeur

La victime sera sans doute dans une période de sa vie ou elle est déstabilisée …

Laisser un commentaire