Accueil - Beauté - L’Aromathérapie

L’Aromathérapie

 

Baptisée ainsi dans les années 20 par le chimiste français Gattefossé, l’aromathérapie est une forme de thérapie qui utilise les huiles essentielles végétales.

Ce sont des substances volatiles extraites par distillation de fleurs, de feuilles, d’écorces, de racines ou de fruits.

Un concentré de nature : il faut par exemple 30 roses pour faire une goutte d’huile essentielle. Leurs constituants, phénols, alcools, esters, terpènes, etc…, expliquent leurs propriétés thérapeutiques.

Les huiles fonctionnent en synergie : cela signifie, comme en phytothérapie, que si on les associe entre elles, elles sont plus efficaces que si l’on additionne leurs propriétés respectives.

On reconnaît, par exemple, scientifiquement l’effet antimicrobien des huiles essentielles, mais on sait qu’elles ont aussi des effets positifs sur l’humeur.

Leur mécanisme d’action explique leurs vertus. Chaque huile essentielle a des indications précises, des doses à respecter. Nous vous donnerons quelques indications d’emploi, mais il vaut toujours mieux s’en remettre à des aromathérapeutes ou à des herboristes pour profiter pleinement des bienfaits de la nature…

L'Aromathérapie

Les huiles essentielles contre les microbes

Elles tuent les bactéries en détruisant chimiquement leur paroi cellulaire.

Les huiles essentielles seraient même plus efficaces que les antibiotiques dans certains cas, car non seulement elles ont un spectre plus large (elles tuent plus de microbes) mais elles tonifient aussi les défenses naturelles en stimulant le taux d’immunoglobulines.

Sachant que les antibiotiques classiques engendrent des effets secondaires au niveau digestif et, à plus long terme, des phénomènes de résistance des germes que les huiles essentielles ne provoquent pas, on comprend pourquoi les médecins s’intéressent de plus en plus à cette alternative thérapeutique.

Comment ça marche ?

Par inhalation, les molécules aromatiques de l’huile essentielle entrent dans le nez, où les cellules olfactives les captent par le biais des cellules ciliées. Celles-ci envoient alors des influx nerveux au système limbique niché au creux de notre cerveau.

Cette espèce de mémoire d’odeurs et de sensations reconnaît les molécules et les identifie, provoquant au passage des émotions qui vont modifier notre humeur. Le système limbique passe alors l’information à l’hypothalamus qui la transmet à l’hypophyse. De là, cette information va vers d’autres glandes et influe sur tout le métabolisme.

Les molécules aromatiques qui entrent par le nez se répandent aussi dans les voies respiratoires, jusqu’aux poumons où les échanges gazeux se produisent. Elles peuvent donc atteindre le sang par l’oxygène.

Quant aux huiles essentielles appliquées sur la peau, leurs très fines molécules entrent très rapidement par les follicules pileux vers le système circulatoire des capillaires de la peau et le système lymphatique, puis les liquides interstitiels qui baignent les organes.

Aromathérapie, Mode d’Emploi

Les huiles essentielles sont des substances qui, si elles sont appliquées au lieu d’être inhalées, par exemple, n’auront aucun effet, et, si elles sont utilisées pures, mal manipulées ou mal dosées, peuvent brûler la peau ou rendre malade.

Si vous souhaitez recourir à l’aromathérapie, veillez à suivre à la lettre tous les conseils que votre pharmacien pourra vous donner, ainsi que ceux précisés sur la notice des huiles que vous trouverez dans le commerce.

Voici les différentes manières d’employer les huiles essentielles :

EN BAIN : Ajoutez 5 à 10 gouttes d’HE mélangées à du bain moussant dans une baignoire déjà pleine et entrez dans l’eau avant que les effluves aromatiques ne s’évaporent.

EN INHALATIONS : Déposez 3 gouttes d’HE sur un mouchoir en tissu pour en respirer l’arôme, ou versez dans un bol d’eau chaude pour en inhaler les vapeurs, la tête recouverte d’une serviette.

EN COMPRESSES : Mettez 5 à 10 gouttes d’HE dans un demi-litre d’eau bien chaude, trempez-y une gaze ou un gant de toilette et appliquez sur la peau.

EN DIFFUSION AÉRIENNE : Mettez 5 à 10 gouttes d’HE dans un diffuseur d’arômes.

EN MASSAGES : L’HE doit être diluée dans une base d’huile végétale avant d’être appliquée sur la peau : 2 à 3 gouttes pour une cuillère à soupe d’huile, d’amande par exemple.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une note ...

User Rating: 4.5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Maîtriser son stress

  En France, plus de la moitié de la population se dit stressée… Qu’est-ce que …

Laisser un commentaire