Accueil - Couple - Le célibat en Europe

Le célibat en Europe

 

C’est la Fête …

Fêtard, le célibataire européen ?

Pour rencontrer un autre célibataire, tous les « coups » sont permis, et il semblerait que fréquenter les bars ou les clubs ne soit pas la dernières des idées… mais est-ce la meilleure ?

Rappel des faits

Parmi les célibataires européens, certains apparaissent plutôt satisfaits de leur condition (les Pays-Bas, la Suède, le Danemark), tandis que d’autres s’en plaignent, voire geignent : il s’agit de la Grande-Bretagne, sa voisine l’Irlande, et l’Allemagne.

Pire (ou pas), ceux qui sont célibataires depuis le plus longtemps se trouvent en Suède (55% des célibataires n’ont pas trouvé l’amour de leur vie depuis plus de trois ans), la Grande-Bretagne (encore) et le Danemark (53%).

Interdit de fumer dans les bars, mais autorisé à draguer

Parmi les éventualités, ceux qui pensent le plus que les bars sont LA solution pour rencontrer quelqu’un sont la Grande-Bretagne (50%), l’Irlande et les Pays-Bas (49%).

Ceux qui ont dragué dans ces bars (1/3 des européens l’ont tenté), sont l’Irlande (54%), qui devance la Norvège (50%), la Suède et la Grande-Bretagne (40%). Uniquement des pays où le pub est une institution et le lever de coude un sport national. A croire que la bière fait tourner bien des têtes…

Le célibat en EuropePour autant, ceux qui ont connu le moins de rendez-vous amoureux, sont paradoxalement les Anglais et les Hollandais alors qu’ils font office dans ce sondage de piliers de bars – 70% attendent toujours un rendez-vous depuis un an.

Qu’ils essayent donc est une chose, qu’ils y parviennent en est une autre, à moins qu’ils ne se rappellent pas toujours de ce qui s’est réellement passé.

A l’inverse, les plus persuasifs semblent être les Italiens (55%, est-ce une surprise ?), devant la France (49%), où aboutissent le plus de rencontres amoureuses.

L’effet « French touch »

6 Européens sur 10 pensent rencontrer leur futur partenaire par l’intermédiaire de connaissances ou d’amis. Ceux qui y arrivent le mieux nous concernent, puisque la France arrive en 2ème position, (32%) derrière l’Espagne (37%) et devant la Suisse (31%).

Draguer dans les lieux publics réussit également aux Français, qui se classent en deuxième position (26%) derrière l’Autriche (27%) et la Suisse (25%).

La France apparaît décidément partout, puisque draguer sur le lieu de travail est également une spécialité nationale (38%), juste derrière les Suisses (45%) et les Suédois (39%).

Les solutions du IIIème millénaire

Bâtir une relation par le biais d’amis communs semble en tout cas mieux fonctionner pour trouver un partenaire que par le biais des réseaux sociaux comme Facebook où la France arrive en dernière position (seulement 5% contre 24% en Norvège) ou encore le Speed Dating, plébiscité par 0% des belges.

Ces derniers pensent plutôt rencontrer l’âme soeur « par hasard » affirment 55% de ses concitoyens.

Enfin, les sites de rencontres sont privilégiés comme le moyen le plus efficace pour faire des rencontres par 40% des Allemands, et 37% des Suisses et des Suédois, et est la deuxième solution tentée par les européens pour mettre un terme à leur célibat.

L’étude ne dit pas encore s’ils concluent plus facilement qu’ailleurs, mais c’est dans ces pays que le taux de divorce est parmi les plus élevés (34% de divorces en Suède, 26% en Suisse) alors que les pays du Sud, Espagne et Italie, semblent vivre un bonheur conjugal sans fin.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: Be the first one !

A Voir aussi

Victime d’un manipulateur destructeur

La victime sera sans doute dans une période de sa vie ou elle est déstabilisée …

Laisser un commentaire