Accueil - Quotidien - Argent - Le dico des impôts

Le dico des impôts

 

Peut-on déclarer ses revenus sans rien comprendre au langage fiscal ? Non ! Vite un dico des impôts s’impose !

Car derrière ces mots bien précis, se cachent des calculs susceptibles de faire baisser la note de vos impôts… ou d’alourdir votre addition finale !

Il est donc temps de savoir de quoi nous parle le Trésor public lorsqu’il évoque « un avis à tiers détenteur » ou qu’il suppose que nous savons tous la différence entre un « revenu imposable » et un « revenu fiscal de référence ». Nul n’est censé ignorer la loi… fiscale, et son complexe vocabulaire !

Avis à tiers détenteur

C’est une procédure qui consiste, pour le fisc, à se faire payer les dettes fiscales d’un contribuable par une tierce personne qui, elle-même, doit de l’argent à ce contribuable.

L’avis en question bloque les sommes visées et oblige le tiers à les verser au fisc. Avec tout de même la possibilité de faire opposition sous 15 jours.

Le dico des impôtsCharge déductible ou réduction ?

La charge déductible (ou déduction) est une somme qui vient en déduction du revenu imposable, avant le calcul de l’imposition,
alors qu’une réduction fiscale est une somme qui vient réduire directement le montant de l’impôt dû.
Par conséquent, pour un montant similaire, il est plus intéressant de voir diminuer son imposition que son revenu imposable.

CSG et CRDS

Ce sont des prélèvement fiscaux à connotation sociale. La contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) viennent s’imputer sur de nombreux revenus, même ceux qui sont exonérés d’impôt. Il existe un autre prélèvement social de 2% et tous ces prélèvements représentent tout compris 10%.

CSG : Bien que nommée « contribution », c’est plus précisément un impôt prélevé à la source sur la plupart des revenus. Elle représente un effort en faveur des dépenses de Sécurité sociale, d’assurance vieillesse et d’allocations familiales. Les revenus, tels que les salaires, mais aussi les revenus du patrimoine ou des placements sont soumis à une CSG au taux de 7,5%. Ce taux est de 6,20% sur les revenus de remplacement, (retraite, indemnités journalières…).

CRDS : Comme son nom l’indique, cette contribution a été créée dans le but de résorber les déficits de la Sécurité sociale. Tous les contribuables français sont redevables de cette retenue à la source sur leurs revenus d’activité et de remplacement (retraite, indemnités journalières…), sur les revenus du patrimoine et les revenus de placement. Son taux est de 0,5%, quel que soit le revenu concerné. Il est prévu qu’elle prenne fin en… 2014 !

 

 

Suite sur Le MoneyMag

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: 3.5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Le brunch

  Repas favori des lève-tard du dimanche matin, le brunch se prend dans des restaurants …

Laisser un commentaire