Accueil - Beauté - Les cancers de la peau

Les cancers de la peau

 

Signal d’alarme

 

Le Syndicat National des Dermatologues lance un signal d’alarme : Un enfant exposé au soleil, ce sera demain un adulte en danger !

Il est urgent de responsabiliser les parents !

Ce sont les enfants, surtout avant l’âge de dix ans, qui, trop exposés aujourd’hui au soleil deviendront des adultes avec un très gros risque de développer des cancers cutanés vers 50 ans.

En effet, ce sont les coups de soleil de l’enfance qui engendrent une partie des cancers de la peau à l’âge adulte. Les parents ont donc un devoir de vigilance absolument vital vis-à-vis de leurs enfants.

Or, s’il ne viendrait pas à l’idée de la plupart des parents de fumer dans la chambre d’enfants ou de traverser une rue sans tenir solidement la main de leurs bambins, on voit trop souvent des enfants jouer en plein soleil à midi sur la plage sans la moindre précaution ! Sans compter les parents qui trouvent que leur bébé est encore bien plus beau lorsqu’il est bronzé !

On remarque que la probabilité de développer un cancer de la peau s’est d’ailleurs énormément accrue durant les 70 dernières années.

Par conséquent, les enfants qui naissent aujourd’hui ont 15 fois plus de risques de développer un mélanome que ceux nés 70 ans auparavant. Les enfants sont donc en première ligne face à ce problème de Santé Publique.

levresLes facteurs responsables

 

Quels sont les facteurs susceptibles d’être responsables de cette augmentation du risque de développer un cancer de la peau ?

Premier élément de réponse : la progression constante du temps libre et des vacances.

On note depuis la fin de la seconde guerre mondiale une augmentation considérable du nombre de mélanomes dans les pays industrialisés.

Cette augmentation est en grande partie due aux congés payés qui ont donné aux français le loisir et les moyens de partir en vacances et plus particulièrement au soleil.

Par conséquent, on passe plus de temps qu’avant à s’exposer au soleil. Il est probable que la Réduction du temps de Travail et en particulier le passage généralisé aux trente-cinq heures ne fera qu’accentuer le problème !

Deuxième élément de réponse : la mauvaise utilisation des produits de protection solaires.

Il est désormais reconnu que les comportements vis-à-vis du soleil ont changé au cours de ces 10 dernières années. Certes, on se protège plus mais l’erreur qui est commise c’est de penser que se protéger permet de rester plus longtemps au soleil.

C’est cet amalgame qui est à l’origine de nouveaux comportements à risques.

La protection solaire évite le coup de soleil qui est le signal d’alarme pour cesser de s’exposer. Désormais sans signal d’alarme les vacanciers restent plus longtemps au soleil, s’exposant à des risques qu’ils ignorent totalement. Car le véritable danger ne vient pas du coup de soleil mais des altérations de la peau qui s’effectuent plus en profondeur dans les tissus de la peau.

Résultat : L’utilisation de produits à indice élevé a un effet pervers qu’il faut absolument combattre : on s’expose plus longtemps car on se croit mieux protégé.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 4.65 ( 1 votes)

A Voir aussi

Votre alimentation pendant la grossesse

  Pour rester en forme, il faut manger équilibré. Vous ne devez pas manger deux …

Laisser un commentaire