Accueil - Beauté - Les cheveux gras

Les cheveux gras

 

Sur le cuir chevelu, la sécrétion de sébum est dite excessive, lorsque la sensation d’avoir les cheveux gras apparaît dès le troisième jour après shampooing.

On parle alors de séborrhée. Le terme d’hyper-séborrhée est réservé aux cheveux qui graissent dès le premier jour ….

Vos symptômes

Ils peuvent se situer à trois niveaux différents, du plus bénin, au plus préoccupant.

1- Au premier niveau, l’excès de sébum rend le cheveux mou et lourd, difficile à coiffer. L’inconvénient peut être vécu comme esthétiquement très handicapant mais il est sans gravité.

2- La séborrhée peut aussi entraîner la formation de pellicules grasses. Engluées dans le sébum, celles-ci restent plaquées au cuir chevelu, favorisant le développement de bactéries et de démangeaisons.

3- Si vous avez une prédisposition à perdre vos cheveux, la séborrhée peut contribuer à l’affinement progressif de vos repousses. Partie cachée de l’iceberg, ce troisième symptôme n’est repérable qu’à l’analyse microscopique du cheveu (diagnostic Clauderer approfondi). C’est pourtant le plus préoccupant des symptômes, puisqu’il agit sur le renouvellement même du cheveu.

Explication : stagnant sous le cuir chevelu, au lieu de s’évacuer entièrement à l’extérieur, le trop plein de sébum engorge le follicule pileux, à l’endroit précis où sont situées les cellules de reproduction du cheveu. Asphyxiées, comprimées, les racines produisent alors des cheveux de plus en plus faibles.

L’origine de votre séborrhée

Produite par les glandes sébacées, la sécrétion du sébum dépend des androgènes (hormones génitales et surrénales), à partir de la puberté. Ceci explique qu’un excès de sébum n’apparaisse pas avant l’adolescence et que, chez certaines femmes, les cheveux soient plus gras, au moment des règles.

Cette production de sébum est transmise génétiquement. Pour autant, l’hérédité n’est pas seule en cause et la séborrhée est souvent largement amplifiée par plusieurs facteurs sur lesquels il est possible d’agir :

-:- Le stress,
-:- Une nourriture trop riche,
-:- Un entretien des cheveux mal adapté, qui stimule les sécrétions sébacées, alors même qu’on tente de les modérer (séborrhée réactionnelle).

A éviter

– Pendant le shampooing : les massages du cuir chevelu, l’eau trop chaude, la pause du shampooing et deux lavages succesifs. C’est autant d’excitants locaux pour les glandes sébacées.

– Le séchoir à température élevée, et placé trop près du cuir chevelu : il assèche artificiellement la peau et stimule d’autant la sécrétion de sébum.

– Les produits dits « anti-séborrhéiques », à base d’alcool, qui modifient de façon négative le Ph du cuir chevelu.

– Les brosses ou peignes à dents serrées : ils propagent la migration du sébum sur les longueurs.

– Une nourriture riche en graisses saturées : charcuteries, fritures, pain blanc, sucres industriels, « fast food » et excès d’alcool… Ce type d’aliments active les sécrétions sébacées et favorise la formation de toxines, lesquelles peuvent gêner la circulation du sang vers les racines ou entraîner pellicules et démangeaisons.

A privilégier

– Les shampooings fréquents, c’est à dire autant de fois par semaine que vous en ressentez le besoin. Mais les produits que vous utilisez doivent impérativement être « ultra-doux ».

– De l’eau froide en dernier rinçage du shampooing pour éviter l’excitation de vos glandes sébacées.

– Les masques de plantes à tanin qui s’accrochent au cheveu par affinité naturelle, le tonifient et absorbent le sébum, tout en laissant respirer le cuir chevelu.

– Une alimentation riche en légumes verts et en fruits frais, qui aident à éliminer les toxines sébacées.

– Les cures de vitamines « anti-séborrhée » : acides aminés soufrés, zinc, vitamine B6.

– Un massage rapide du cuir chevelu, deux fois par semaine, avant le shampooing et sur cheveux secs.

– Enfin, sachez que la pilule contraceptive à l’acétate de cyprotérone est activement « anti-androgène » : elle devrait aider à limiter la production de vos glandes sébacées.

Le massage en pincements

– Les mains sont à 2 cm l’une de l’autre et les doigts sont serrés.

– Rapprocher les doigts des deux mains, comme pour pincer le cuir chevelu. Durée : moins d’une minute, pour couvrir l’ensemble de la tête.

– Ce mouvement aidera l’excès de sébum à s’évacuer, des follicules pileux vers l’extérieur de votre cuir chevelu.

Attention, masser ne signifie pas frictionner : les doigts ne doivent pas déraper mais bien rester fixés sur l’endroit de la tête où ils sont posés. Le principe consiste en effet à faire glisser la peau du cuir chevelu le long du crâne et non les doigts le long de la peau.

Un conseil plus personnalisé ? Faites parvenir quelques cheveux par la poste, au Centre Clauderer. Vous recevrez en retour une recommandation spécifique à votre cas. Cliquez ici pour connaître la Marche à suivre.

 

 

Retour

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: Be the first one !

A Voir aussi

Manger plus en hiver

  La réponse est NON, il ne faut pas manger davantage en hiver même si …

Laisser un commentaire