Accueil - Beauté - Les contraceptifs

Les contraceptifs

 

Ne laissez pas l’imprévu décider à votre place !

La situation en France est paradoxale. Les méthodes contraceptives sont largement répandues. Mais, les échecs liés aux conditions d’utilisation restent encore fréquents. Le fait de déclarer utiliser une méthode contraceptive ne signifie pas pour autant que cette utilisation soit régulière et efficace : 220 000 IVG sont ainsi pratiquées chaque année en France et chaque femme connaît en moyenne une grossesse non désirée au cours de sa vie.

La contraception

Il y a des moments où il est difficile d’y penser

Depuis 1998, des enquêtes ont été menées par l’INSERM pour déterminer les raisons des échecs de la contraception qui conduisent les femmes à recourir à l’IVG. Si les résultats font apparaître une grande hétérogénéité de situations, ils soulignent également que ces grossesses accidentelles sont souvent dues aux difficultés qu’ont les femmes, à maîtriser leur contraception sur le long terme.

Les résultats des enquêtes menées ont, par ailleurs, permis d’identifier les principaux mécanismes à l’origine des échecs de la contraception :

– L’accident de la méthode, c’est l’oubli de la pilule ou le préservatif mal utilisé.
– La méthode inappropriée, à la vie sexuelle ou aux conditions de vie de la femme.
– Le non-dialogue homme/femme ou le manque d’implication de l’homme en terme de contraception.
– Les raisons personnelles : une femme peut avoir un désir d’enfant inconscient ou peut chercher à « forcer la main » de son partenaire.
– Une situation difficile : une femme qui cumule des problèmes socio-économiques et personnels n’est pas disponible psychologiquement pour réfléchir à sa contraception.
– Les rapports sexuels imprévus et occasionnels atténuent le « réflexe contraception ».

La contraception ne doit pas rester une question de femmes. L’implication des hommes dans les enjeux contraceptifs apparaît souvent comme limitée et la décision d’adopter un moyen contraceptif reste une préoccupation féminine alors qu’elle devrait être une décision partagée.

Dans l’ensemble, les hommes déclarent plus souvent n’avoir utilisé aucune méthode lors du premier rapport. Toutefois, l’utilisation du préservatif est en augmentation auprès des générations les plus jeunes (48% des hommes nés en 1973 contre 38% pour ceux nés entre 1969 et 1973).

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le...

User Rating: 4.6 ( 1 votes)

A Voir aussi

Les fruits d’été

  Gorgés de soleil, rafraîchissants à souhait, les fruits d’été apportent sur nos tablées un …

Laisser un commentaire