Accueil - Ailleurs - Sicile - Les Femmes : le Futur de l’Homme !

Les Femmes : le Futur de l’Homme !

Kate CataLa femme prit à dire ses « non ».

Elle le disait à ses parents, aux amis et au compagnon de sa vie, qui pouvait être un mari d’avec lequel elle pouvait, au moins en USA, commencer à divorcer.

L’esprit de liberté amenait avec lui une manière différente de se comporter.

Les femmes réclamaient la liberté d’avoir des vêtements moins contraignants et de montrer leurs corps sans être pour cela troublées par les compliments lourds des hommes.

En 1968, la révolution culturelle était une chose réelle, les mouvements de libération de la femme se diffusaient dans tout le monde. Peu à peu, les droits de la femme commencèrent à être reconnus.

Mais, sur la route des conquêtes qui lui reviennent de droit pour son intelligence et ses capacités non moins appréciables que celles des hommes, la femme a fait une faute de perspective.

Elle a cru, qu’en conservant la douceur, la gentillesse, la politesse, la pudeur… elle serait apparue plus faible, moins combative, moins semblable aux hommes.

Mais être femme, moderne et libre, ne veut pas dire être égale aux hommes : nous sommes génétiquement différents, et nous rendre autonomes et respectées pour nos capacités et notre intelligence ne voulait pas dire perdre notre identité ou nos valeurs fondamentales.

Pourquoi marcher comme les hommes, fumer plus que les hommes, avoir des hanches étroites dans les jeans qui nous empêchent d’accoucher ?

C’est juste, les femmes peuvent faire tout ce que font les hommes, et souvent elles le font mieux. Mais pourquoi perdre la féminité ? Pourquoi, pour atteindre son but, elle doit être enchaînée par la vulgarité et la grossièreté ?

Elle ne doit pas oublier que lui reste un pouvoir que les hommes n’ont pas : le pouvoir de donner la vie à d’autres êtres humains.

C’est vrai, s’il n’y a pas l’apport de l’homme, la femme ne peut pas concevoir un enfant, mais elle peut refuser de le faire naître.

Elle est donc le Futur de l’homme. Elle lui donne la vie, mais pas seulement, en tant que mère, elle devra lui apprendre à être un homme civilisé et bien élevé.

Mais si elle n’a pas de contenu, si elle n’observe aucune règle qui peut être utile à la communauté, si elle est ignorante, si elle se refuse d’obéir aux lois que les hommes se sont données pour vivre civilement, quel est l’héritage dont elle pourra disposer pour bien élever son fils ?

La femme doit revoir ses positions : ce n’est plus le temps de lui imposer une sévère éducation victorienne, mais ce n’est plus désormais le temps de continuer à transgresser sous prétexte de se libérer. Nous avons grandi, les méthodes de la lutte ont changés, il est l’heure de prendre nos responsabilités.

Si la femme d’aujourd’hui apprend à être meilleure, nous pouvons espérer avoir des hommes meilleurs dans un futur proche.

Kate Catà

 

A Voir aussi

La Cuisine Créole

  La cuisine créole est en soi le reflet des cuisines du Monde. Des apports à …