Accueil - Beauté - Les ‘pilules’ minceur

Les ‘pilules’ minceur

 

Il existe sur le marché un petit nombre de substances naturelles et de compléments alimentaires modérément efficaces comme aide-minceur.

Les bénéfices à attendre sont souvent modestes, mais ces compléments peuvent parfois renforcer les effets positifs d’un régime et d’une activité physique.

Bien que leur toxicité soit réduite, aucune des substances ci-dessous n’est anodine, et leur consommation régulière doit s’effectuer après avis médical et sous la supervision d’un médecin.

Konjac – Type : plante

La poudre de tubercules de konjac contient 70 à 75% de glucomannanes non assimilables qui peuvent absorber jusqu’à 100 fois leur poids en eau. Sans apporter de calories, la plante limite la sensation de faim et diminuerait l’absorption des graisses.

Ce que dit la recherche

Il existe plusieurs études chez l’animal. Chez l’homme, une étude de 1984 a testé l’efficacité du konjac (1 gramme de glucomannanes avant chacun des principaux repas) contre un placebo sur un groupe de 20 personnes obèses. Après 8 semaines, le groupe qui avait reçu le traitement avait perdu près de 3 kg.

Comment l’utiliser : A raison de 1 g à 3 g par jour, avec de l’eau.

Contre-indications : grossesse, allaitement, maladies intestinales inflammatoires, douleurs abdominales, occlusions intestinales.

Effets indésirables : diarrhées, ballonnements.

Précautions d’emploi : accompagner de beaucoup d’eau. Prendre l’avis d’un médecin avant tout traitement.

Les pilules minceur

Carnitine – Type : plante

Sur le plan biochimique, la carnitine permet à certaines graisses d’atteindre l’intérieur des cellules pour y être brûlées.

Ce que dit la recherche

Le taux de carnitine dans l’organisme ne semble avoir d’influence ni sur la quantité de graisses brûlées, ni sur la rapidité avec ces graisses sont brûlées. De surcroît, il n’existe pas d’étude contrôlée chez l’homme montrant que les suppléments de carnitine aident à perdre du poids.

En revanche, la carnitine semble aider l’organisme à stabiliser le taux de glucose sanguin lors d’un régime pauvre en calories. Dans une expérience, des étudiants japonais ont conduit un jeûne de deux jours. Certains ont reçu des injections de carnitine (200 mg), alors que les autres recevaient un placebo. Les traités ont pu maintenir un taux de glucose sanguin idéal, les autres connaissant une chute sensible de la glycémie.

Si la carnitine ne fait pas maigrir, elle pourrait contribuer au bon niveau d’énergie physique et mentale au cours d’un régime basses calories. Elle pourrait aussi aider à éviter les coups de fringale fréquents dans ces régimes.

Comment l’utiliser : En complément alimentaire : 500 à 1 000 mg/j.

Précautions d’emploi

Contre-indications : insuffisance rénale sévère. Ne pas prendre pendant la grossesse et l’allaitement.

Effets indésirables à doses élevées : douleurs abdominales, diarrhées, odeurs corporelles marquées, maux de tête, manifestations d’hyperactivité. Prendre l’avis d’un médecin.

Ispaghul – Type : plante

Les mucilages ont une affinité importante pour l’eau : ils gonflent, et entraînent un ralentissement de l’absorption des aliments, et une diminution de la sensation de faim. La plante possède aussi un effet laxatif.

Ce que dit la recherche

Une étude de 1995 a montré que la consommation d’ispaghul avant un repas donne une sensation de satiété et réduit la prise calorique.

Comment l’utiliser : 20 à 40 g/j avec de l’eau, 3 heures avant un repas, puis juste avant de manger.

Précautions d’emploi

Contre-indications : grossesse, allaitement, maladies intestinales inflammatoires, douleurs abdominales, occlusions intestinales.

Effets indésirables : diarrhées, ballonnements.

Précautions : accompagner d’un grand volume d’eau. Prendre l’avis d’un médecin avant tout traitement.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 4.48 ( 2 votes)

A Voir aussi

Les fruits d’été

  Gorgés de soleil, rafraîchissants à souhait, les fruits d’été apportent sur nos tablées un …

Laisser un commentaire