Accueil - Beauté - Les sports d’été

Les sports d’été

 

Si vous sentez la sédentarité vous gagner, si les trépidations de la vie quotidienne ne vous laissent ni le temps ni le goût pour l’effort, profitez de vos vacances pour remettre la machine en route en vous adonnant à un sport. Oui, mais…

… ne commencez pas vos vacances en vous jetant à corps perdu dans une activité intense, surtout si vous avez pour habitude de privilégier l’ascenseur aux escaliers et la voiture à la marche à pieds. L’été est synonyme de recrudescence de claquages, contractures, élongations, entorses, tendinites… qui touchent principalement les sportives occasionnelles.

Alors, pour ne pas risquer de gâcher votre séjour, prenez le temps de préparer votre organisme.

Préparer son corps à l’effort physique. L’activité physique doit être débutée en douceur et il ne faut pas se lancer dès les premiers jours dans des compétitions.

La prévention passe par des échauffements avec des mouvements d’assouplissement et d’étirement avant et après tout effort physique. Il faut également savoir vous arrêter progressivement.

L’organisme réclame davantage d’énergie et une plus grande hydratation. Pour bien fonctionner, les muscles ont besoin de tous les nutriments qu’une alimentation variée et équilibrée peut apporter: protides, lipides, glucides, minéraux, vitamines.

C’est le moment de manger plus de glucides, sous forme de sucres lents (pomme de terre, riz, pâtes, légumes secs, pain) mais aussi, de sucres rapides et de compenser les pertes en eau, souvent abondantes, par une hydratation régulière.

Des compléments nutritionnels vous aideront à lutter contre le stress oxydant provoqué par toute activité sportive et faciliteront la récupération de votre organisme.

 

Les sports d'été
Le roller

Il s’est imposé ces dernières années comme un véritable phénomène de masse dont la pratique fait des émules dans toutes les tranches d’âge.

Les accidents, principalement les chutes et les collisions, surviennent dans la majorité des cas chez les moins de 25 ans avec une préférence pour les 10-14 ans.

Outre le port d’un casque répondant aux normes en vigueur, de coudières et de genouillères, il est vivement conseillé de se munir de protège-poignets.

Si cette dernière protection n’empêche pas forcément la fracture du poignet, blessure la plus fréquente, elle peut en réduire la gravité.

Notre conseil : En cas d’entorse ou de coups, soulager avec des coussins thermiques que vous trouverez en pharmacies.

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 5 ( 1 votes)

A Voir aussi

La grasse matinée

  Qui l’aurait cru ? La femme moderne, que l’on nous présente si souvent à …

Laisser un commentaire