Accueil - Couple - Les traditions

Les traditions

Mariage : Les traditionsIl existe de nombreuses traditions en relation avec le mariage. Il peut parfois être amusant d’essayer de se tenir à quelques unes d’entre elles…

« Quelque chose de vieux, de neuf, d’emprunté et de bleu »

Cette phrase concernant la tenue de la mariée, est traduite de l’anglais « Something old, something new, something borrowed, something blue » et date de la période victorienne.

Quelque chose de vieux : c’est souvent un bijoux de la famille, voire la robe de la mariée elle-même, qui lie la future épouse à sa vie d’avant.

Quelque chose de neuf : la plupart du temps, c’est la robe. Mais cela peut être n’importe quoi, des bijoux, des chaussures…cela représente la chance et le succès dans la vie à venir.

Quelque chose d’emprunté : porter quelque chose qui a été prêté apportera chance et bonheur au futurs époux dans leur vie de tous les jours.

Quelque chose de bleu : souvent un détail, le laçage du corset, le ruban de la jarretière…
Cela nous vient des croyances bibliques où le bleu représente la pureté et la fidélité.

L’alliance au bon doigt

L’alliance se porte traditionnellement à l’annulaire de la main gauche.
Cela pourrait dater du 17ème siècle ou même venir d’une croyance égyptienne disant que dans ce doigt il y a la veine de l’amour qui mène droit au cœur.

La mariée

Encore de nos jours, la mariée est placée à gauche de son époux durant toute la journée. C’est une tradition ancienne qui vient de l’époque où l’homme passait un drap sur le visage de la convoitée pour la kidnapper. Pour échapper à la famille, il devait souvent se battre. Il tenait alors la jeune fille avec sa main gauche et l’épée avec la droite !
Ce serait également l’origine du voile pour la mariée ; il serait alors comparé à ce morceau de tissu que l’homme utilisait pour cacher le visage de la jeune femme.

Il est également dit que la mariée doit franchir le seuil de sa maison dans les bras de son époux.
Cela viendrait d’une coutume romaine disant que toute femme trébuchant en entrant pour la première fois dans la maison commune verrait son mariage se dégrader très vite ! La porter était alors un moindre risque !

L’origine de la jarretière pourrait remonter bien loi… A la fois symbole de pouvoirs magiques, de rang social élevé ou d’amulette magique, elle symbolise surtout le mystère et la virginité.
De nos jours, cette tradition est devenue un moment de rires et de suspens pas toujours agréable à la mariée et encore moins à son époux !
La jarretière est mise à prix : les hommes donnent de l’argent pour que la mariée découvre ses jambes, et les femmes en donnent pour qu’elle puisse baisser sa robe !
C’est finalement le gagnant qui viendra lui ôter la jarretière, avec les mains s’il est sage et sinon… avec les dents !

 

 

A Voir aussi

Victime d’un manipulateur destructeur

La victime sera sans doute dans une période de sa vie ou elle est déstabilisée …