Accueil - Beauté - L’exfoliation

L’exfoliation

 

Le luffa

Il est doté d’une structure semblable à celle de l’éponge, est une longue courge issue d’une plante égyptienne. D’après la légende, Néfertiti et Cléopâtre utilisaient déjà cette plante.

Également d’origine végétale, le sisal
Il doit son nom à un port du Yucatan. D’une variété d’agave mexicaine, on en extrait là-bas une boisson alcoolisée et, avec les longues feuilles fibreuses, on tresse des cordages. En cosmétologie, ce crin végétal prend la forme d’un robuste gant de friction.

Autre récolte provenant de la terre
Les brosses à soies de buis, aux extrémités rondes et d’un grain très fin. Il en résulte non pas un outil exfoliant, mais plutôt une palette à friction qu’on utilise, au choix, en mouvements de percussion sur la peau ou en frictions sur le corps ou le cuir chevelu.

L’exploitation industrielle de l’arbre à caoutchouc a enfin ouvert la voie aux masseurs à alvéoles ou à lamelles caoutchoutées (Élancyl, Clarins). Comme dans le cas des brosses rotatives conçues pour la douche, il s’agit surtout d’outils de friction.

La pierre ponce

L'exfoliationC’est une roche volcanique, légère, poreuse et très dure. En raison de sa rugosité, elle s’emploie mouillée sur des callosités amollies par l’eau. Pour autant que la pierre suive un sens parallèle à la peau, sans mouvement d’aller-retour, elle émousse alors les coussins de kératine accumulée.

À tous ces objets corporels s’ajoutent des cosmétiques dont les particules abrasives (noyaux de fruits, haricots moulus, poudre de coquillage, algues calcaires, craie de Vienne, farine de riz ou d’avoine, graines de saponine, billes polyéthylène, etc.) nettoient la peau par action mécanique avec tous les degrés d’exfoliation possibles.

Un bon exfoliant contient de fines particules de cellulose pourvues d’une fente qui, en roulant sur la peau, accroche les cellules mortes comme le ferait du velcro, produisant au passage un gommage très doux. Rien à voir avec le sable crissant de certaines crèmes gommantes ou avec les savons renfermant 25% de pierre ponce, et dont les fragments peuvent lacérer la peau délicate du visage.

Les exfoliants avec abrasifs doivent être utilisés avec précaution. Employés trop souvent ou trop vigoureusement, ou alliés à des substances alcalines (savons, lotions, etc.), ils peuvent assécher la peau ou briser ses capillaires.

Heureusement, plusieurs exfoliants (dont les masques à peler) ne contiennent aucun abrasif. En séchant, ils forment simplement une pellicule qui, lorsqu’on la retire, entraîne les cellules mortes de l’épiderme.

D’autres cosmétiques exfolient non pas par abrasion mécanique, mais via une action chimique. Certaines enzymes de fruits (trypsine, pepsine, papaine de la papaye) dissolvent les cellules mortes; d’autres substances (acides organiques et soufre) brisent la kératine de l’épiderme.

Ainsi s’explique l’action éclaircissante des crèmes à base d’acides alpha-hydroxylés ou d’acide. Aussi légère soit-elle, cette desquamation peut cependant irriter les peaux sèches et fragiles, ou provoquer une allergie.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 4.35 ( 1 votes)

A Voir aussi

Cheveux de rentrée

  Soignez-les amoureusement… S’il est un moment de l’année où vos cheveux ont besoin que …

Laisser un commentaire