Accueil - Beauté - L’exfoliation

L’exfoliation

 

Les crèmes aux AHA devraient donc être appliquées 20 minutes après le nettoyage de la peau, une fois que l’épiderme a reconstitué son manteau acide.

Les peelings médicaux recourent également à des substances exfoliantes (résorcine ou acides) qui, en pelant la peau en profondeur, gomment ses imperfections. En comparaison, les cosmétiques desquamants sont inoffensifs.

Ceci étant, exfolier , c’est décaper la portion supérieure de l’épiderme afin de conférer au teint une luminosité nouvelle. En cas de rougeurs, de picotements intenses ou de sensations de brûlures, il est préférable de ne pas insister.

À vingt ans , inutile de dépenser une fortune en produits exfoliants : la peau n’a alors nul besoin d’un coup de pouce forcené.

Par contre, un gommage doux convint aux épidermes vieillissants. L’exfoliation doit toutefois rester l’apanage des peaux saines et non acnéiques, exemptes d’irritations ou de troubles capillaires (couperose, varicosités). Sinon, elle pourrait aggraver l’acné ou répandre l’infection.

L'exfoliationQu’on s’attarde au corps ou au visage , on le fera en caressant l’épiderme. Pour le visage, des mouvements circulaires très doux suffisent, assortis d’une eau tiède.

Pour le corps , il faut respecter le sens des circulations sanguine et lymphatique, c’est-à-dire lisser de bas en haut, dessiner des spirales ascendantes ou des rotations en direction du cœur.

Autre règle d’or : la modération, avec une progression dans la pression. Puis, on rince et on assèche, sans frotter. La fréquence du geste sera établie en fonction du type de peau et des besoins personnels. Ainsi, les peaux huileuses peuvent recourir à des exfoliations bihebdomadaires, les autres, se satisfaire d’une exfoliation hebdomadaire.

Dans tous les cas , il est inutile de conjuguer brosse, pain exfoliant et masque abrasif, ou encore de s’acharner (pour l’exfoliation du visage, une minute suffit).

Pratiquée avec précaution , l’exfoliation n’a que des vertus. Elle contribue à éclaircir le teint avant une soirée ou à la fin de l’hiver, ou redonne une clarté exempte de comédons. Elle polit aussi les zones rugueuses (coudes, genoux).

Sur les régions infiltrées de cellulite , elle permet une meilleure pénétration des produits hydratants, amincissants ou raffermissants. Le bronzage parait plus radieux sur l’épiderme exfolié, et l’autobronzant y acquiert une coloration lumineuse.

Enfin, sur les jambes , l’exfoliation au crin peut aider à prévenir les poils incarnés et préserver sa netteté à l’épilation.

L’exfoliation reste toutefois déconseillée avant une exposition au soleil. La peau rafraîchie ne doit pas y être exposée, sous peine de brûlures ou de taches pigmentaires.

De même, les jambes ne doivent pas être exposées au soleil au cours des 48 heures suivant une épilation à la cire, car en arrachant les poils, la cire arrache les cellules mortes de l’épiderme et l’exfolie du même coup.

Alors, exfolier ? Oui, sans hésitation mais avec modération…

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 4.35 ( 1 votes)

A Voir aussi

Cheveux de rentrée

  Soignez-les amoureusement… S’il est un moment de l’année où vos cheveux ont besoin que …

Laisser un commentaire