Accueil - Couple - L’intimité féminine vue par les hommes

L’intimité féminine vue par les hommes

 

Corps de femmes, regards d’hommes

L’épanouissement des femmes vu par les hommes

Finalement, nos hommes nous connaissent bien, même mieux que nous l’aurions imaginé… Surtout en ce qui concerne notre épanouissement personnel…
Seulement 40% d’entre eux considèrent que leur compagne se sent bien dans sa peau, épanouie dans son corps. Cette tendance correspond à celle exprimée par les femmes (42% des femmes qui entretiennent une relation amoureuse partagent cette opinion).
Encore une fois, cette perception est très différente en fonction de l’âge des interviewés :

Les hommes les plus jeunes surestiment largement le bien-être physique de leur partenaire (39 % des moins de 25 ans pensent que leur compagne se sent parfaitement épanouie, tandis que seulement 23 % des femmes du même âge se définissent comme tel).
Les plus âgés ont tendance à le sous-estimer : si 1 femme sur 2 de plus de 45 ans déclare se sentir épanouie dans son corps, leurs compagnons seulement 40% à le penser. »

Cependant, les hommes considèrent leurs femmes comme moins pudiques et moins épanouies qu’elles ne le déclaraient elles-mêmes en 2004. Ainsi :
En ce qui concerne leur corps : 27 % des hommes considèrent leur femme comme pudique, alors qu’elles sont en réalité 36% à le penser.
De même en ce qui concerne ses sentiments, sa vie affective et amoureuse, ils estiment à 24% que leur femme est pudique, alors qu’en réalité elles le sont à 33%.

L’intimité féminine vue par les hommesAnalyse de Gérard Leleu, sexologue

Les hommes commencent seulement à décrypter les mystères de la féminité : cela explique naturellement les différences de perception de l’épanouissement féminin. Par exemple s’ils savent bien que les femmes sont plus sentimentales que les hommes, ils ne peuvent encore s’imaginer à quel point l’affectivité peut être chez elles une source d’épanouissement.
Pourquoi les hommes considèrent-ils les femmes comme moins pudiques qu’elles ne l’affirment elles-mêmes ? Sans doute parce que les femmes, quand elles aiment et se sentent aimées, sont en confiance et perdent cette fausse pudeur – imposée par la répression ancestrale – et agissent naturellement, or naturellement elles sont à l’aise dans leur corps.

Regarde-moi dans les yeux…

A votre avis Mesdames, quelle partie de votre corps séduit le plus votre homme ?
Vos jolies fesses rebondies ? Pas du tout…
Votre doux visage fin ? Vous n’y êtes pas…
Vos yeux en amande ? Arrêtez de rêver !
Non, Mesdames, la partie de votre corps qui attire le plus ces messieurs est… votre poitrine !

Si votre homme a entre 55 et 60 ans, sachez qu’il est plus particulièrement troublé par cette partie de votre anatomie (34%)…
Chez les 15-18 ans, ils ne sont que 9% à regarder vos seins en premier : romantiques ? Plus cabotins ? Ou tout simplement encore trop jeunes… ?
De même, les moins de 25 ans se laissent charmer par un regard ou par un joli visage (31%), alors que seulement 15% des plus de 45 ans partagent cette opinion.
Flatteurs ? Diplomates ? Les plus de 55 ans sont 17% à être subjugués par l’ensemble du corps de leur partenaire.

Analyse de Gérard Leleu, sexologue

Le fait que les hommes placent les seins avant les fesses ne peut surprendre. L’attachement des hommes au sein est viscéral et existe de toute éternité. Dans l’enfance c’est au contact des seins que s’apaisent l’angoissante faim ou l’affreux cauchemar ainsi que tous les chagrins. Contact doux, moelleux et chaud, bercement et voix charmeuse, voilà ce qu’offre le sein ; toute sa vie l’homme recherchera ce paradis perdu. Adulte il découvrira que cette merveille est aussi un site érotique : par lui la femme entre en jouissance et à partir de lui la femme commence à se donner à l’homme.

Les fesses, beaucoup de soucis pour rien

Arrêtons de les accuser à tort de tous nos maux ! Les fesses n’arrivent qu’en 4ème position des attributs sollicités par les hommes, tant pour leur propre compagne (13% des citations) que pour les femmes en général. Il s’agit pourtant du premier complexe qu’ils attribuent aux femmes : pour 37% d’entre eux, le centre des complexes féminins se situe au niveau des fesses, puis des seins (19%), puis du ventre (10%).
Pour les plus jeunes et les plus âgés, les principales obsessions se situent au niveau des seins (24% pour les 15-18 ans, et 26% pour les 55-60 ans).

Analyse de Gérard Leleu, sexologue

Si les hommes citent les fesses comme premier complexe féminin, c’est qu’ils voient souvent pester leur compagne pour entrer dans des jeans et autres pantalons taillés pour des hanches étroites de « cow-boys ». C’est la mode (unisexe) qui tyrannise les fesses féminines ! En réalité les fesses rondes n’ont jamais incommodé l’homme éternel ; bien au contraire, signes de féminité, plus elles sont rondes, mieux c’est ! Monsieur Cro Magnon aimait les Vénus callipyges (littéralement « aux belles fesses »), et il en reste quelque chose dans l’inconscient collectif des hommes…

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 4.55 ( 1 votes)

A Voir aussi

La pomme de terre en hiver

  Pour de belles soirées près du feu, entouré d’amis, ou pour affronter les longues …

Laisser un commentaire