Accueil - Couple - Noël, un moment magique

Noël, un moment magique

 

Noël, un moment magique pour les célibataires ?

Alors que Noël devrait être synonyme de fête, de partage, et de moments magiques en famille ou entre amis, les sapins, cadeaux et autres illuminations ne semblent pas convaincre les célibataires français…

Car cette année encore, Noël – et les fêtes de fin d’année en général – reste une épreuve délicate pour de nombreux célibataires. Ils sont même de plus en plus nombreux à anticiper cette période avec des stratégies « anti-blues » …

La féerie de Noël touche-t elle aussi les célibataires ?

Oui mais très modérément ! 13,7% des femmes célibataires déclarent aimer les fêtes de Noël en dépit de leur situation, et cette tendance se renforce chez les hommes : ils sont 17,6% aujourd’hui, contre 14% l’année dernière. La magie opère donc un peu plus chez les messieurs…

Noël, un moment magique

Quand le blues s’invite à la fête…

D’ailleurs, parmi les célibataires, les hommes semblent beaucoup mieux vivre les fêtes de Noël en célibataire que l’an passé. S’ils sont 21,3% à ressentir de la peine à cette période, ils étaient 30,5%, il y a un an !

Les femmes, quant à elles, sont plus nombreuses à redouter Noël : elles sont passées de 22,5% à 25,7%. Une hausse sensible, alors que de petits remèdes « anti-blues » voient le jour…

Le blues de Noël… et ses petits remèdes

Les hommes et les femmes s’accordent presque, avec respectivement 20,6% et 19,4%, pour dire que Noël n’est une triste période qu’à certains moments seulement.

Et si, parallèlement aux fêtes, Noël représente une période délicate, de plus en plus de célibataires ont appris à l’anticiper. Ils sont 8% à déclarer mettre en place des stratégies « anti-blues », contre 4.5% des hommes et 7% des femmes en 2006.

Le Nouvel an, encore plus redoutable ?

Mais si Noël apparaît comme une épreuve pour une majorité de célibataires, c’est le Nouvel An qu’ils redoutent le plus ! L’écart se resserre cette année entre les hommes et les femmes à ce sujet, puisqu’ils étaient 18% et 32% à redouter le passage à la nouvelle année, alors qu’aujourd’hui, ils se rejoignent à 21,3% et 27,8%.

Les hommes seraient-ils résolument plus optimistes en cette fin d’année 2007 ? La réponse dans quelques semaines…

Que ce soit ou non pour fuir leur blues, 11% des hommes et 5,3% des femmes célibataires, déclarent que Noël n’est, de toute façon, pas très important pour eux !

 

 

Sondage en ligne réalisé par le site PARSHIP.fr

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une note ...

User Rating: 4.35 ( 1 votes)

A Voir aussi

Menu de Saint Valentin

  Que ce soit pour ranimer une flamme devenue un peu faible ou pour entretenir …

Laisser un commentaire