Accueil - Couple - Obsédés par leur ligne !

Obsédés par leur ligne !

 

Nous ne sommes plus seules à nous soucier de notre tour de taille !

Plus que jamais, et de plus en plus jeunes, ces messieurs se préoccupent, eux aussi de leur poignée d’amour… et de très près !!

De plus en plus, les hommes font attention à eux, à leur peau, à leur ligne… Est-ce que cette nouvelle préoccupation rime avec féminisation ? Il y a quelque chose de vrai dans cette idée.

Les hommes rejoignent les femmes dans le fait d’être « otage » de leur image, télévision, cinéma, publicité, nous sommes dans une société de plus en plus dominée par les images, et celles-ci créent des « hommes idéaux ».

Longtemps, les hommes ont résisté à la nécessité de ressembler à ces idéaux, peut-être parce que c’étaient justement eux qui les fabriquaient de toute pièce.

Mais, peu à peu ils en sont devenus les victimes. Si, traditionnellement, le souci de l’apparence est féminin (coiffure, maquillage, poids…)  les hommes ont maintenant tendance à les rejoindre sur ce terrain.

Obsédés par leur ligne !Il s’agit d’un phénomène d’aliénation, mais absolument pas d’une quelconque prise de conscience. Les hommes sont soumis à de nouveaux critères et nous assistons à une espèce de soumission générale à l’image médiatique.

Assurément, cela implique un changement dans les rapports de séduction, car jusque là, les hommes utilisaient peu leur apparence pour séduire. Les arguments qui comptaient étaient plus de l’ordre du pouvoir, de l’argent, du statut social.

Dans les années 50, quand un homme voulait séduire une femme, il prétendait qu’il avait des moyens, même si c’était faux !

A cette époque, ils n’avaient pas une image plastique à surveiller. Tandis qu’aujourd’hui, elle est omniprésente.

Beaucoup d’hommes s’imaginent, que pour plaire, ils doivent ressembler à Patrick Swayze, George Clooney ou Brad Pitt. Du coup, il y a de plus en plus d’hommes complexés par leur image. Ils souffrent de ne pas ressembler à cet idéal masculin imposé.

Ceux qui cherchent à l’atteindre sont souvent insatisfaits, ils mettent la barre toujours plus haut et n’atteignent jamais leur objectif. C’est un cercle vicieux.

Dès que l’on fabrique un homme (ou une femme) idéal(e), on fabrique du même coup des personnes complexées.

C’est d’ailleurs ce mécanisme infernal qui caractérise en partie l’anorexie.

Les hommes partagent maintenant les souffrances que nous endurons, nous les Femmes, depuis toujours. Nous nous rejoignons dans un souci toujours plus grand de notre image, dans une société qui laisse de moins en moins de place à la parole.

Or, le désir a besoin de ces deux dimensions pour exister : l’image, mais aussi la dimension de l’échange… Le danger, c’est que l’apparence finisse par remplacer la parole. Il faut apprendre à se servir de l’image mais ne pas être à son service !

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 4.6 ( 1 votes)

A Voir aussi

Soulager la douleur

  Beaucoup de femmes, surtout pour leur premier bébé, ont besoin d’être aidées à faire …

Laisser un commentaire