Accueil - Beauté - Octobre Rose : Le dépistage en questions

Octobre Rose : Le dépistage en questions

octobre-roseAujourd’hui, une femme sur trois en France ne se fait pas dépister. Pourtant, la prévention demeure l’une des armes les plus efficaces contre ce cancer.

Voici 10 questions / réponses autour du dépistage organisé.

Si vous avez entre 50 et 74 ans, alors oui, vous êtes concernée par le dépistage organisé du cancer du sein. En effet, c’est après 50 ans que l’on a le plus de risques de développer une tumeur mammaire.

Comment ça se passe ? Tous les deux ans, vous recevez une lettre à votre domicile vous invitant à prendre rendez-vous chez un radiologue agréé de votre choix (liste jointe au courrier) afin de faire pratiquer une mammographie et un examen clinique des seins.

A savoir : un cancer du sein détecté précocement est non seulement guéri dans 9 cas sur 10, mais aussi soigné par des traitements moins lourds et entraînant moins de séquelles.Si vous avez moins de 50 ans et si vous n’avez pas de facteurs de risque particuliers, le dépistage n’est pas recommandé. En effet, il n’y a pas suffisamment d’études ayant montré son efficacité. La balance bénéfice/risque n’est pas favorable. Par exemple, les femmes de moins de 50 ans ont les seins plus denses donc les doses de rayons X nécessaires sont plus importantes. Le risque de développer un cancer dit « radio-induit » est donc plus important.

A noter : après 74 ans, on n’est plus dans le cadre d’une invitation systématique et c’est une discussion au cas par cas, qui doit avoir lieu avec son médecin traitant ou son gynécologue. Cela ne vous empêche pas de vous faire contrôler régulièrement à titre individuel. A 74 ans, vous avez encore des années d’espérance de vie, ce serait tout de même dommage de risquer de les écourter !

Comment se passe une mammographie ?

Le manipulateur en radiologie qui va réaliser les clichés vous dirige vers une cabine qui communique avec la salle d’examen et où vous pourrez laisser vos vêtements. La mammographie est réalisée avec un appareil de radiologie spécifique appelé mammographe. L’un après l’autre, vos seins sont placés entre deux plaques qui se resserrent et compriment le sein pendant quelques secondes. Deux clichés par sein sont réalisés.

Le médecin lit immédiatement les clichés et effectue ensuite un examen clinique ; il s’agit d’une palpation de votre poitrine pour repérer certaines anomalies parfois non détectables à la mammographie. Le radiologue vous communique les premiers résultats dès la fin de votre consultation.

A noter : il arrive que le médecin vous fasse ensuite passer une échographie, ce qui ne signifie pas nécessairement qu’il y a une anomalie. Il peut, par exemple, être pratiqué lorsque les seins sont denses, rendant d’éventuelles lésions plus difficiles à détecter.

 

A Voir aussi

Vos plats préférés

  Steak frites, cassoulet, couscous, spaghettis carbonara, blanquette de veau, raclette… Quels sont vos plats …