Accueil - Maison - Jardin - OUI aux jardins

OUI aux jardins

 

Les Français disent « oui » aux jardins

A la question « A l’avenir, si vous pouviez moduler votre habitat actuel, sur quels types d’espaces mettriez-vous l’accent ? », les jardins et espaces verts arrivent aujourd’hui en première position devant le salon, la salle de jeux et la cuisine*.

Cette évolution correspond à une tendance sociétale forte : pour 81 % des Français, les instants où ils se sentent en totale harmonie avec la nature comptent parmi les moments qu’ils apprécient le plus, chiffre en augmentation régulière (+4 points par rapport à 2004). De même, le souhait de « mener une vie plus naturelle » est passé de 69 % à 74 % en un an.

A l’heure de la société d’hyperconsommation, investir dans son jardin correspond ainsi à cette volonté de « mieux-être » via un retour aux valeurs essentielles de la nature : soigner son jardin, c’est prendre soin de soi.

jardin

Le jardin : une pièce à vivre

On assiste ainsi à un changement durable dans le mode de vie des Français : le jardin devient une pièce supplémentaire, qu’ils investissent dès l’arrivée des beaux jours. Véritable « espace à vivre » de la maison, il en concentre la convivialité et est associé à la stimulation des sens tous azimuts : confort, relaxation, détente, plaisir des yeux et du nez…

Après avoir successivement investi la cuisine puis la salle de bains au cours des dernières décennies, les Français se tournent ainsi aujourd’hui vers le jardin, lieu de réalisation privilégié et extension naturelle du foyer.

Le jardin : un bien pas comme les autres

Aux antipodes des biens de grande consommation, produits standardisés voire jetables dans bien des cas, le jardin n’est pas un « consommable » : investir dans un jardin, c’est acheter une prestation individualisée, un service qui apporte une plus-value considérable à son patrimoine immobilier.

Ouvrage en devenir, il se bonifie avec le temps s’il est entretenu dans les règles de l’art par un jardinier-paysagiste, expert de ce domaine.

Au lieu de subir la « décote » dont souffrent la plupart des biens de consommation, il prendra ainsi de la valeur, et en donnera encore plus à la maison à laquelle il est attenant.

Par ailleurs, parce qu’il est un espace de sérénité et de bien-être, le jardin peut difficilement être associé au travail dans l’esprit des Français : ainsi sa création et son entretien sont-ils très souvent confiés aux mains de professionnels du paysage.

Jardins d’extérieur et jardins d’intérieur

En France, 83 % des foyers disposent aujourd’hui d’un espace de jardinage. Quand certains cultivent un véritable jardin, d’autres fleurissent leurs rebords de fenêtres, balcon ou terrasse : ainsi, si 57 % des Français préfèrent faire du jardinage dans leur jardin (+7 points en 10 ans), ils sont également 40 % à pratiquer le jardinage d’intérieur ou sur un balcon, chiffre en progression de 4 points par rapport à 1996.

Friands d’événements bucoliques comme le festival « Jardin, Jardins » aux Tuileries du 1er au 4 juin), les « Rendez-vous aux jardins » (dans toute la France le 1er week-end de Juin) ou encore le Festival de Chaumont-sur-Loire, les Français trouvent dans les festivals dédiés aux jardins une source d’inspiration florissante pour leur propre extérieur. L’engouement pour les jardins bénéficie en outre d’un effet boule-de-neige : c’est souvent en fréquentant le jardin d’autrui que naît l’envie d’un « jardin à soi ».

Mais attention : les jardins d’aujourd’hui sont différents de ceux d’hier…

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Panorama des médecines douces

A côté de l’homéopathie, d’autres techniques paramédicales séduisent de plus en plus de Françaises. Si …

Laisser un commentaire