Accueil - Maison - Jardin - Parfums d’hiver

Parfums d’hiver

 

Mystérieux parfums de l’hiver

En plein hiver, on pourrait croire que la nature s’est complètement endormie.

Et pourtant, de nombreux trésors végétaux bravent courageusement la pluie, la neige et le froid pour nous offrir de la couleur et des parfums en plein cœur de l’hiver …

C’est sans doute à cette période de l’année que les parfums de fleurs sont les plus puissants. Dame Nature aurait-elle le goût du paradoxe ?

Que nenni ! C’est en fait pour attirer les rares insectes de cette saison que les fleurs de l’hiver embaument tant. C’est l’hiver. Laissez vous surprendre par ses mystérieux parfums…

Notes miellées, vanillées, fruitées ou parfums évoquant le jasmin, le muguet ou le chèvrefeuille… un monde de senteurs s’ingénie à titiller nos narines un peu engourdies par le froid. Au moindre redoux, les parfums gagnent en intensité pour notre plus grand plaisir…

Des parfums de fruits ou d’épices

Chimonanthus praecox
Les fleurs du chimonanthe apparaissent dès février. Si elles sont plutôt du genre discret, petites clochettes jaune cireux à cœur pourpre, elles embaument à des mètres à la ronde. Leur parfum évoque les fruits exotiques : un mélange de mangue, de fruits de la passion et d’ananas et de quelques notes épicées. Cet arbuste caduc est très rustique et se contente d’une terre ordinaire et d’une exposition plutôt ensoleillée. Soyez patient les premières années ; il s’installe. Au fil du temps, la densité de floraison, donc de parfum, va crescendo …

parfums-hiverCorylopsis pauciflora
Les prémices printanières sont annoncées par l’épanouissement des petites grappes pendantes du Corylopsis pauciflora. De la teinte exacte des primevères, elles en ont aussi le parfum fleuri associé à une senteur douce et fruitée d’orange. La floraison très abondante transforme l’arbuste caduc en un véritable nuage jaune pâle. Installez ce cousin de l’hamamélis à mi-ombre, à l’abri des courants d’air froid, dans un sol riche et plutôt acide.

Camellia sasanqua
Le Camellia sasanqua, épanoui depuis le début de l’automne, nous accompagne jusqu’à la fin du mois de janvier. Ses fleurs plus petites mais plus gracieuses que celles du camélia du Japon, sentent le thé au jasmin, enrichi de quelques notes fruitées évoquant la prune ou l’orange selon les variétés. Offrez-lui un sol riche et plutôt acide, une exposition lumineuse et abritée des courants d’air froids. Paillez son pied avec un lit de feuilles sèches ou des paillettes de lin pour éviter que la terre ne gèle. C’est en effet au niveau des racines que cet arbuste se montre le plus sensible au froid.

Un délicieux parfum de chèvrefeuille

Lonicera fragrantissima
La silhouette un peu brouillonne et le feuillage caduc plutôt banal du chèvrefeuille arbustif sont largement compensés par les senteurs qu’exhalent ses nombreuses petites fleurs hivernales. Leur parfum rappelle celui des espèces grimpantes du printemps et de l’été mais évoque aussi la fleur d’oranger. Cet arbuste est sûrement le plus facile à cultiver de notre sélection. Il s’adapte à tous les climats, les sols et les expositions (pas trop chaudes tout de même, comme tous les chèvrefeuilles !).

Le parfum envoûtant de jasmin

Viornes hivernales parfumées
Véritables encensoirs du jardin, les viornes à floraison hivernale diffusent de délicieuses senteurs profondes et subtiles qui rappellent le jasmin mais aussi la vanille et le chèvrefeuille. Attention : une des plus plantées, Viburnum tinus (le fameux laurier-tin), est certes très méritante par son feuillage persistant mais elle est totalement inodore. Choisissez les viornes à feuillage caduc Viburnum farreri ou l’hybride très rustique Viburnum x bodnantense. Vous profiterez tout l’hiver de leurs petits bouquets tout ronds de fleurs rose tendre en boutons et blanches à l’épanouissement. Ces arbustes de culture facile s’adaptent à toutes les régions et à tous les types de sols même si leurs préférences vont vers une terre riche en humus, restant fraîche l’été.

Daphne
Le Daphne mezereum mérite son appellation de ‘bois joli’ avec sa floraison généreuse rose ou pourpre, qui dure de nombreuses semaines de février jusqu’au début du printemps. Ses fleurs annonçant la fin de l’hiver, font partie des plus parfumées. Elles embaument le jasmin mais aussi la jacinthe, l’œillet et le clou de girofle. Ces senteurs sont si suaves et pénétrantes qu’elles peuvent produire un effet narcotiques chez certaines personnes ! Pour réussir à coup sûr ce petit arbuste caduc, offrez-lui un sol frais tout l’été mais bien drainé et une exposition mi-ombre. Attention si vous avez des enfants car les Daphne sont des plantes très fortement toxiques à l’ingestion. En climat doux, profitez du parfum encore plus puissant de Daphne odora ‘Aureomarginata’, une espèce persistante dont le feuillage vert foncé est marginé de jaune.

A savoir : Le jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum) à la floraison abondante jaune d’or ne sent rien…

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une note ...

User Rating: 4.5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Des confitures maison

  Faire des confitures, on n’y pense pas toujours, on a peur que cela prenne …

Laisser un commentaire