Accueil - Couple - Plus besoin d’anti-dépresseurs

Plus besoin d’anti-dépresseurs

 

39% des célibataires européens voient « la vie en rose » quand ils sont amoureux !

Amour : [amur] nm – (…) Inclinaison envers une personne, le plus souvent à caractère passionnelle, fondée sur l’instinct sexuel mais entraînant des comportements variés (…) Voici la définition de l’amour d’après Le Petit Robert.

Mais dans la vie, comment sait-on que l’on est amoureux, comment reconnaît-on l’amour lorsqu’il frappe à la porte ? C’est la question que PARSHIP a posé à tous les célibataires européens.

Plus besoin d'anti-dépresseurs La vie en rose 

Des signes qui ne trompent pas…

Que l’on soit un homme ou une femme, Français (38%), Anglais (35%), ou Espagnol (45%), quand on est amoureux, on voit la vie en rose : tout semble plus facile, plus beau… C’est une réalité qui fait l’unanimité en Europe !

Si « le cœur a ses raisons que la raison ignore », cela ne semble pas poser de problèmes aux espagnols ! Ils sont 28% hommes et femmes confondus à sentir qu’ils sont amoureux quand leur coeur s’emballe à la vue de l’autre. En revanche, en France, ils ne sont que 12.5% à se fier aux battements accélérés de celui-ci.

…des papillons qui remuent l’estomac

Pour d’autres, c’est beaucoup moins romantique : nervosité, nœuds à l’estomac, vertiges,… C’est bien d’après ces signes que 14% des Allemandes, 13% des Français, 13% des Anglais et 10% des Françaises devinent qu’ils sont amoureux.

 Et la tête dans les étoiles 

Si 31% des célibataires français déclarent être plus distraits au travail quand ils sont amoureux, les Françaises, bien qu’amoureuses, restent plus concentrées puisqu’elles ne sont que 14% à avoir l’esprit troublé. D’ailleurs les ho es sont beaucoup plus rêveurs durant leur heures de travail les Anglais avec 29% (contre 19% pour les femmes) se placent en deuxième position, et les Italiens occupent la troisième place avec 28% (contre 25% pour les femmes).

Les Françaises quant à elles (15%), s’aperçoivent qu’elles sont amoureuses quand elles ne peuvent pas s’empêcher d’en parler à leurs amis. Alors qu’en Espagne et en Angleterre ce n’est absolument pas significatif avec respectivement 1%. Chez les hommes même constat, il semble que les Français soient plus bavards que leurs homologues européens : ils sont 6% à partager leur histoire avec leurs amis contre seulement 2% des Italiens, 1% des Anglais et des Allemands.

Enfin, une minorité de célibataires européens, déclarent s’accommoder des petits travers de l’autre quand ils sont amoureux. Il en va ainsi pour 4% des Français, et de 3.5 % des Italiens et des Anglais, contre 1% des Allemands.

« L’état amoureux n’est pas seulement magique, il est aussi hormonal. Hyperactivité, diminution de l’anxiété, sentiment de bien être en présence de l’être aimé… toutes ces manifestations résultent d’une chimie interne. Comme le confirment ces chiffres, l’amour est bien un anti-dépresseur naturel qui permet d’envisager l’avenir avec sérénité et bonheur. »
Sabrina Philippe – Psychologue pour PARSHIP.fr

 

 

Sondage en ligne PARSHIP réalisé dans 5 pays européens auprès de plus de 4000 internautes.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ....

User Rating: 4.5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Victime d’un manipulateur destructeur

La victime sera sans doute dans une période de sa vie ou elle est déstabilisée …

Laisser un commentaire