Accueil - Couple - Pourquoi devient-on infidèle ?

Pourquoi devient-on infidèle ?

 

D’après un sondage sur 1000 personnes (hommes et femmes âgés de 18 ans et plus), on devient infidèles par ennui, routine, usure, mésentente ou le plus souvent pour se venger d’une infidélité réelle ou supposée.

Mais quand on a éliminé la mésentente conjugale (citée par 60% des femmes), la lassitude (citée par 38%) et la vengeance (citée par 47%), le manque affectif et l’arrêt de rapports sexuels, que reste-t-il ? L’amour et le coup de foudre pour 50%. Et le plaisir sexuel pour d’autres.

Les femmes évoquent souvent des problèmes de la vie quotidienne : « il traîne devant la télé, regarde le foot, il se cure les dents, il ronfle, grossit, ne fait plus d’efforts de séduction ». Le cœur ne bat plus pour l’autre.

De tout temps, l’infidélité féminine a existé mais ce qui est nouveau c’est qu’on en parle sans complexes, facilement, crûment, voire techniquement.

 Pourquoi en parle-ton plus ? 

Pourquoi devient-on infidèle ?Aujourd’hui, les femmes infidèles ne portent plus le poids de culpabilité qui pesait jadis sur leurs mères. Il est vrai que les risques sont moindres. Depuis 1975, les époux adultères sont égaux devant la loi. Avant cette date, l’infidélité féminine était un délit en toute circonstance tandis que l’infidélité masculine n’était un délit que lorsqu’elle était commise au domicile conjugal. Cette discrimination a enfin disparu.

En matière civile, par ailleurs, l’infidélité n’est plus considérée comme une cause péremptoire de divorce mais comme un grief parmi d’autres.

Seconde révolution qui a permis aux femmes de se sentir libre : l’arrivée de la pilule, qui donne la possibilité aux femmes de maîtriser leur contraception et donc de choisir qui sera le père de leurs enfants.

Elles peuvent ainsi revendiquer et mener leur vie amoureuse comme bon leur semble. Bref, elles veulent se conduire comme les hommes l’ont fait pendant des siècles. Amants d’un soir, amants ont on compare entre filles les qualités, liaison cachée, double vie… comme les hommes.

Les femmes parlent entre elles des hommes en des termes parfois un peu osés : « Il est bien monté », « j’adore les fesses des mecs », « ce type était un bon coup ».

 L’adultère en pratique… 

Les femmes rencontrent leurs amants à la gym, au bureau, en vacance, en voyage d’affaires, en séminaire… Les rencontres se font généralement en septembre : on regarde autrement un collègue tout bronzé ! Les ruptures pour cause d’infidélité ont souvent lieu à cette période.

Les hebdomadaires féminins nous livrent de plus en plus les clés d’une bonne pratique de l’adultère : ne pas trop changer ses habitudes, ne pas se métamorphoser (coiffure, habillement), préparez des alibis plausibles, veillez aux reçus des cartes bleues, s’équiper d’un portable, installez un code d’accès sur son ordinateur…

Mais attention, « Etes-vous prête à tromper votre conjoint «  » ne signifie pas « Etes-vous prête à le quitter ». L’amant est souvent une bouée de sauvetage pour sauver le couple. Le concept est paradoxal mais avoir mari et amant, jouer sur les deux tableaux semble bien être la dernière configuration à la mode.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: Be the first one !

A Voir aussi

Maîtriser son stress

  En France, plus de la moitié de la population se dit stressée… Qu’est-ce que …

Laisser un commentaire