Accueil - Maison - Cuisine - Produits de nos terroirs

Produits de nos terroirs

Cet été, vos belles tablées vous invitent au voyage dans les plus typiques des régions françaises.

Rien de virtuel, il s’agit de goût, d’odeur et de saveur.

Elles vous proposent de succomber aux charmes des meilleurs ambassadeurs de leur région, de leur terroir et de leur savoir-faire …

Huile d'olive

Le chant des cigales : Huiles d’Olive et Olives des Baux-de-Provence

Conseils avisés

– Consommez l’huile d’olive dans les 18 mois après sa mise en bouteille (la date de conservation limite est indiquée sur la bouteille). Et ne placez jamais la bouteille au réfrigérateur.
– Pour le poisson cru ou carpaccio, préférez une huile d’olive au parfum délicat et subtil. Au contraire, les huiles à saveur plus prononcée et fruitée accompagneront en filet tous les fromages de goût.

À vous de jouer !

Aromatisez : ajoutez dans votre huile d’olive, une branche de basilic, d’estragon, de fenouil et quelques piments.
Créez votre huile parfumée pour les grillades : mettez en bocal de terre un demi-litre d’huile d’olive, 50 g de persil haché, 4 gousses d’ail épluchées et entières, une branche de thym, de romarin et de laurier, 2 ou 3 piments « langue d’oiseau » et une cuillerée à soupe de vinaigre de vin.

La Recette : Cabillaud rôti à l’émulsion d’huile d’olive au thym citron 

 

Produits de nos terroirs : source de Saveurs

Les charmes du Pays Basque : Jambon de Bayonne

Conseils avisés

– Faites préparer les chiffonnades de jambon de Bayonne par votre charcutier.
– Si vous achetez un jambon entier, choisissez-le avec l’os, il se conserve mieux et plus longtemps.

A vous de jouer !

Essayez la simplicité du mariage œuf frit et le jambon de Bayonne.
Le jambon de Bayonne en chiffonnade se décline à l’apéritif et en entrée accompagné d’une salade de tomates ou de melon.
Osez l’association poisson, jambon de Bayonne pour des recettes chaudes et raffinées.

La Recette : Omelette roulée au piment d’Espelette et au jambon de Bayonne 

 

Riz de camargue

Le souffle du mistral : Riz de Camargue

Conseils avisés

Préférez :
– Les riz ronds pour les desserts,
– Les riz médiums pour la paella et le risotto,
– Les riz longs, tenue parfaite, pour les grandes salades d’été,
– Les riz très longs pour accompagner les viandes et les poissons,
– Les riz blancs pour une cuisine plus « raffinée »,
– Les riz colorés (rouges, noirs ou bruns) pour plus de fantaisie.

À vous de jouer !

Faites le cuire :

– A la créole :
Faites bouillir de l’eau salée et versez le riz. Laissez-le cuire à gros bouillons à découvert pendant 18 min. Égouttez-le et lavez-le à l’eau claire. Répandez le riz sur un grand plat, saupoudrez-le de sel fin et parsemez-le de petits bouts de beurre. Faites sécher le riz au four tiède, pendant 1/2 heure environ.

– A l’orientale :
Procédez comme pour la façon créole et en cuisant le riz 8 min seulement.Dans une cocotte, faîtes fondre le beurre avec une pincée de sel. Ajoutez le riz, mélangez bien. Puis laissez cuire à couvert, à feu très doux, pendant 25 à 30 min environ. Remuez de temps en temps à la fourchette en bois pour détacher les grains de riz.

– Pilaf :
Dans une sauteuse, versez l’huile d’olive et faîtes revenir le riz préalablement lavé et épongé. Quand les grains de riz deviennent translucides, ajoutez deux fois le volume de riz en eau.
Ajoutez un parfum selon votre goût et un oignon pelé piqué des deux clous de girofle. Salez, poivrez et couvrez pour une cuisson à feu doux de 18 min. Ajoutez le beurre et dégustez.

La Recette : Risotto de riz aux courgettes et chorizo 

 

Taureau de Camargue

L’accent provençal : Taureau de Camargue

Conseils avisés

Pour cuisiner le steak de taureau de Camargue, il convient de respecter quelques règles culinaires :

– En grillades, en fin de cuisson, pensez à le saupoudrer de fleur de sel écrasée.
– À la poêle, enduisez la poêle d’huile à l’aide d’un pinceau.
– En rôti, saisissez la viande au départ, puis faites la cuire lentement.

La Recette : Pavé de taureau à la piperade et à la fleur de thym 

 

 

Melon du Haut Poitou

Les couleurs du bocage : Melon du Haut-Poitou et le pays des mille délices : Melon du Quercy

Conseils avisés

– Qu’elle soit du Quercy ou du Haut-Poitou, l’écorce du melon doit être à dominante mate avec de légers reflets brillants, signe de sa fraîcheur.
– La craquelure au niveau du pédoncule est essentielle, elle confirme sa maturité.
– Pour conserver les arômes du melon, entourez-le dans du papier aluminium.
– Inutile de le garder au frais, son odeur pénètre les autres aliments, il suffit de l’y placer une heure avant sa consommation.

À vous de jouer !

– Placez quelques cubes de melon dans une jatte. Sucrez légèrement et ajoutez un 1/2 citron pressé ainsi qu’un verre d’infusion froide de fleur d’oranger. Mixez le tout et dégustez très frais.
– En ces mois d’été, ne faites pas l’impasse sur la traditionnelle association jambon cuit – melon, elle régale tous les gourmets.
– Présentez-lui, également, des tranches de carpaccio de bœuf ou d’émincé de canard.
– Osez les mariages heureux : avec du basilic, de la menthe ou de la ciboulette, de l’anis vert ou du gingembre.

Les Recettes
Salade de melon avocat et mozzarella aux herbes
Salade de melon au coulis de fraise à la menthe 

 

 

 

Vous aimez cet article ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 4.5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Leçon de Sushis

  Vous souhaitez un peu de dépaysement pour vos repas entre amis ! Rien de …

Laisser un commentaire