Accueil - Loisirs - Culture - Qui êtes-vous, Monsieur De La Fontaine ?

Qui êtes-vous, Monsieur De La Fontaine ?

La FontaineIl finit sa vie dans la misère. Distrait, « croyant le bien chose peu nécessaire », plaçant la paresse parmi les plus grands luxes de la vie, trop maladroit pour savoir séduire les grands de ce monde, qui à cette époque pensionnaient volontiers poètes et écrivains, notre fabuliste ne pouvait connaître l’opulence.

Il était pauvre et dénué de tout lorsque son amie, madame de La Sablière le prit chez elle, et le arantit de tous les embarras et des soins de sa vie. La Fontaine passa chez cette dame, qu’il a immortalisée dans ses vers, les vingt années les plus heureuses de son existence, et composa auprès d’elle la plupart de ses chefs-d’œuvre.

Après la mort de madame de la Sablière, il se trouva sans asile. Des amis vinrent pour lui offrir un logement chez eux. Ils le rencontrèrent dans la rue : « Venez loger chez nous, lui dirent-ils. – J’y allais », répondit La Fontaine.

Pour conclure cette trop brève liste des « visages » de Jean de la Fontaine, j’avouerai une immense tendresse pour cet homme distrait, rêveur, préoccupé.

Selon les témoins de son temps, il se laissait difficilement aller à la conversation ; cependant quelquefois il s’animait, alors sa causerie était charmante de grâce, d’esprit naïf et de bonhomie.

En dépit de ses éloges de la fainéantise, il travaillait beaucoup ses fables ; les traits en apparence les plus simples, les plus facilement spirituels, lui demandaient force patience.

Si, à travers ces quelques lignes, j’ai su vous inspirer l’envie de partir à la découverte de « monsieur Jean » à travers ses œuvres moins connues, ce travail n’aura pas été vain.

Bernard COLLOMBET
BBEMOL@aol.com

 

 

A Voir aussi

Menu de Saint Valentin

  Que ce soit pour ranimer une flamme devenue un peu faible ou pour entretenir …