Accueil - Quotidien - Argent - Qui paie quoi dans votre couple ?

Qui paie quoi dans votre couple ?

 

Entre les factures à payer, le crédit de la maison à rembourser, les courses tous les samedis, les honoraires du médecin, les cours de danse de la petite Alice et les jeux vidéo du plus grand…

Il nous arrive bien souvent de ne plus savoir qui paie quoi, au final.

Difficile de parler argent avec son conjoint ? Quelques pistes pour vous en sortir au mieux côté budget …

Même si nous gagnons moins que nos conjoints, nous sommes 42% à payer au moins la moitié des dépenses reliées au ménage.

Mieux encore, près de la moitié de celles qui restent à la maison dépensent autant (28%) ou même davantage (15%) que leur conjoint pour faire vivre la famille.

Dans beaucoup de cas, les femmes considèrent que c’est à elles de faire en sorte que le ménage arrive à la fin du mois. Elles cherchent d’ailleurs des solutions et se posent des questions sur les bienfaits du partage 50-50.

Cela dit, le partage moitié-moitié ne fait pas que des insatisfaites. Surtout en début de relation. Quand on commence à fréquenter quelqu’un on ne veut surtout pas lui devoir quoi que ce soit, on insiste pour payer chacun ses choses. Il faut dire aussi que cette attitude ne déplaît pas non plus aux hommes. En partageant les dépenses moitié-moitié, dans leur tête, I’engagement demeure raisonnable.

Le problème, c’est que, plus le temps passe, plus il devient difficile de changer la situation. De là l’importance non seulement d’établir rapidement et clairement les règles du jeu, mais aussi de ne pas hésiter à réajuster le tir, si nécessaire.

Le piège du partage inéquitable de l’argent peut être très grand.

Il vient un moment où le pouvoir financier devient le pouvoir tout court. Celui ou celle qui gagne plus d’argent a un plus grand pouvoir de décision.

De plus, quand l’homme gagne plus que la femme, il n’est pas rare que le salaire de madame soit considéré comme un simple revenu d’appoint parce qu’il est moins élevé que celui de monsieur.

Ce jeu de pouvoir est beaucoup moins présent quand la femme gagne plus que l’homme. Les femmes ont plus tendance à vouloir ménager l’ego de leurs hommes. Elles vont chercher à les impliquer dans leurs décisions.

Qui paie quoi dans votre couple ?Comment arriver à une entente juste et équitable ?

En se parlant, tout simplement. Peu importe les choix qui seront faits, le secret est de ne pas hésiter à en débattre.

Quant au mode de fonctionnement, le partage au prorata du revenu est de loin la meilleure solution. Relativement simple, une telle entente prévoit grosso modo que celui qui gagne plus assume une plus grande part des dépenses.

L’avantage numéro un de cette formule est sa flexibilité. Si l’un des deux se retrouve au chômage ou si l’autre obtient une promotion, le nouveau partage se fait de manière presque automatique. Il n’y a pas non plus de luttes de pouvoir. D’entrée de jeu, le partage est déjà équitable.

La mise en commun totale peut se révéler très hasardeuse. Dans un couple, il y en a toujours un qui est plus dépensier que l’autre. C’est une règle presque universelle. À moins qu’il n’y ait énormément de liberté dans le couple, une entente de mise en commun totale ne peut pas durer. À plus forte raison quand il y a un grand écart entre les revenus.

Peu importe le mode de contribution choisi, l’argent demeure un sujet épineux. Pour une raison bien simple, l’argent touche notre culture et, surtout, à la façon dont le partage se faisait dans notre propre famille. En ce sens, le budget de la famille ou du couple recèle quelques pièges auxquels il faut prendre garde.

De façon générale, en tant que femmes, nous sommes assez loin de la culture de l’argent. Toute notre éducation a été orientée plus vers les relations, quand nous sommes amoureuses, nous sommes dans la relation et pas dans l’autoprotection. Les dangers d’un tel mode de pensée sont très grands parce qu’on n’est plus dans la réalité, mais dans le rêve.

Le même avertissement s’applique à la volonté de certaines femmes de partager les dépenses de façon égale. Pour avoir vu leurs mères soit être au foyer, soit se battre pour faire reconnaître leurs droits, elles éprouvent une espèce de fierté à pouvoir contribuer financièrement également au budget de la famille. Quotidiennement, l’écart ne paraît pas mais à la longue, ce sont des milliers d’euros qui partent en fumée.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une note...

User Rating: 4.5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Chambres d’enfant extraordinaires

  Aménagées dans le monde entier, ces chambres d’enfant ont de quoi faire rêver petits …

Laisser un commentaire