Accueil - Loisirs - Détente - Qui sont les Nighters ?

Qui sont les Nighters ?

 

LA FREQUENCE DE VENUE DANS LES LIEUX ‘HOT’

Fréquentateurs de spectacles érotiques : 12% y vont au moins une fois par mois (dont 7% au moins une fois par semaine et 61% moins de 2 fois par an)

Fréquentateurs de boîtes ou lieux échangistes : 27% y vont au moins une fois par mois (dont 15% au moins une fois par semaine et 54% moins de 2 fois par an)

Fréquentateurs de soirées libertines : 41% y vont au moins une fois par mois (dont 15% au moins une fois par semaine et 39% moins de 2 fois par an).

La tendance échangiste que traduit l’augmentation du nombre de lieux échangistes ces dernières années concerne avant tout les Trendy Under à 17%, 13% des culturels, 12% des Show off et 11% des Festifs.

Les Trendy Under estiment le cadre législatif sur la présence du sexe la nuit restrictif / trop restrictif à 83%. 30% d’entre eux aimeraient plus de soirées libertines ou lieux de pratiques sexuelles.

Les Français qui fréquentent le plus les lieux sexe ont une situation maritale engagées (marié, pacsé, concubinage = 57%) et une profession intellectuelle supérieure (30%). 40% d’entre eux appartiennent à la catégorie socio-professionnelle la plus élevée (cadre, dirigeant, profession libérale).

Inversement, 67% pensent que la séduction est trop ou suffisamment présente la nuit et 62% que le sexe est également trop ou suffisamment présent la nuit. Cette perception de « trop de sexe » est plus présente chez les femmes (75% contre 49% pour les hommes).

On constate ainsi une fréquentation plutôt occasionnelle des lieux tels que les spectacles érotiques ou boîtes échangistes, alors que les personnes fréquentant les soirées libertines semblent y aller de manière plus régulière.

Qui sont les Nighters ?LA NUIT : UN MOMENT PROPICE POUR LES MARQUES ET LA COMMUNICATION

1 français sur 2 déclare découvrir de nouvelles marques la nuit (51%) et essayer de nouveaux produits (51%). Et plus d’1 français sur 3 déclare que les marques qu’il essaie la nuit influencent ses choix le jour (32%).

La nuit apparaît donc ici comme un moment de « déraisons » : près de 4 français sur 10 (36%) considèrent que la nuit les incite à faire des achats déraisonnables, notamment des achats déraisonnables en prix (pour la majorité d’entre eux).

Des attentes nocturnes fortes à l’égard des marques :

Plus de 2/3 des français de 15-45 ans (69%) et plus des 3/4 des 15-29 ans, pensent que les marques devraient distribuer des produits en soirée
Plus de la moitié (56%) pensent qu’elles pourraient contribuer à l’esprit festif de la nuit
Et près d’1 sur 2 (44%) considère qu’elles devraient animer davantage la nuit.

Les marques les plus légitimes (qui intéressent la majorité des 15-45 ans) pour communiquer la nuit sont :
– une maison de disque (55% des 15-45 ans se disent intéressés et 62% des 15-19 ans)
– une marque de vêtements (48% des 15-45 ans et 67% des 15-19 ans)
– une marque de soft drinks (47% des 15-45 ans, 54% des 15-19 ans, 57% des 20-24 ans et 58% des 25-29 ans)
– une marque de parfum (46% et 52% des 15-19 ans)
– une marque d’accessoires de mode (45%, 54% des 15-19 ans et 57% des 20-24 ans)

Dans une moindre mesure, plus d’1/3 se disent également intéressés par la communication la nuit d’une marque d’alcool (39% et plus de la moitié des moins de 25 ans), une marque de produit de beauté (36%), une marque de constructeur téléphonique (35%, et notamment 56% des 15-19 ans), une marque de produits pour le corps (34%) ou pour les cheveux (33%).

L’intérêt pour la communication de ces marques la nuit est donc encore plus fort sur la cible jeune de moins de 25 ans.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: Be the first one !

A Voir aussi

La Cuisine Créole

  La cuisine créole est en soi le reflet des cuisines du Monde. Des apports à …

Laisser un commentaire