Accueil - Couple - Secondes noces

Secondes noces

 

Peut-on se remarier à l’Eglise ?

Vous avez été mariée, vous avez divorcé, et vous souhaitez vous remarier devant Dieu.

Pouvez-vous demander à un prêtre de vous donner, à nouveau, les sacrements du mariage ?

La règle

« Ce que Dieu a uni que l’homme ne le sépare pas ». Civilement, vous pouvez vous séparer de votre époux et vous remarier et cela autant de fois que vous le voulez. Mais l’Eglise Catholique considère le mariage comme un sacrement qui ne peut être dissout. Quand vous vous mariez religieusement, c’est pour la vie.

Les exceptions

Il existe des situations qui permettent à une personne déjà mariée religieusement de passer à nouveau devant le prêtre.

C’est possible :

– Si votre mariage n’a pas été consommé. C’est-à-dire si vous n’avez pas eu de relation conjugale avec votre époux. Le tout est d’en apporter la preuve. (Code de droit canonique, canon 1119).

Secondes noces– Si votre conjoint est décédé. L’Eglise part du principe que l’union n’est que terrestre donc l’engagement s’éteint avec le décès d’un des époux. Vous vous jurez d’ailleurs respect, fidélité etc jusqu’à la mort.

– Après un mariage civil. Si vous avez déjà été mariée uniquement civilement alors que vous étiez baptisé, l’Eglise ne prend pas en compte ce premier mariage. Vous pourrez convoler en secondes noces devant Dieu.

La demande en nullité

Dans certains cas très précis, vous pouvez demander à votre diocèse de constater la nullité de votre union. L’Eglise ne dissout pas le mariage par cet acte mais le considère plutôt comme n’ayant jamais existé.

Il faut pour cela apporter la preuve qu’il y a eu soit un défaut de discernement, une erreur sur la personne, dol (tromperie en vue d’amener une personne à conclure un acte juridique), refus de procréation du conjoint, impuissance…

Pour cette demande, le mieux est d’en discuter préalablement avec votre curé ou de contacter directement l’Officialité de votre Diocèse.

Le temps de prière

Dans tous les autres cas, vous pouvez demander à l’Eglise un « temps de prière ». Ce n’est pas une cérémonie officielle.
Vous ne pourrez pas échanger vos consentements ni les alliances. Le temps de prière permet aux couples de se recueillir avec leurs proches. Ne pas confondre avec la bénédiction, souvent choisie par les époux, qui ne vous sera pas accordée.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une note ...

User Rating: 4.5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Victime d’un manipulateur destructeur

La victime sera sans doute dans une période de sa vie ou elle est déstabilisée …

Laisser un commentaire