Accueil - Famille - Bébé - Soulager la douleur

Soulager la douleur

 

Beaucoup de femmes, surtout pour leur premier bébé, ont besoin d’être aidées à faire face à la douleur.

Il serait bon de penser aux différentes possibilités qui vous sont offertes au cas où les exercices de relaxation et de respiration ne suffiraient pas avant d’arriver à la salle de travail.

Surtout ne considérez pas le « travail » comme un test de courage ou de lâcheté.

 Le yoga prénatal   
Le yoga allie postures (positions) et pratiques respiratoires. Il permet aux futures mamans d’acquérir des techniques de respiration qui vont réduire les douleurs le jour de l’accouchement mais aussi des méthodes de relaxation comme la visualisation mentale, qui rejoignent l’hypnose. La future maman apprend à mieux sentir son corps.

 Oxygène et gaz anesthésiant   
Dès que vous sentez arriver une contraction , vous posez sur votre bouche le masque et respirez profondément.

Après un nombre suffisant d’inspirations, ôtez le masque, respirez normalement et laissez passer les contractions. Vous aurez peut être des étourdissements ou des nausées, mais bébé n’en sera pas gêné.

 La péridurale   
C’est une anesthésie loco-régionale obtenue par une injection faite au bas du dos. Vous éprouverez une insensibilisation totale du bas du corps ce qui vous permettra de vous détendre totalement.

La péridurale doit être pratiquée par un anesthésiste avant que la douleur s’installe. Avec cette technique, il vous sera plus difficile de pousser lors du second stade du travail. La péridurale est également employée à la place de l’anesthésie générale pour une césarienne.

 L’Acupuncture   
Cette méthode tend à se répandre et est utilisée pour provoquer l’accouchement et supprimer la douleur.

Bien qu’elle soit parfois employée lors des césariennes, elle reste controversée. Elle nécessite la présence continue, jour et nuit, d’une infirmière ou d’une sage-femme spécialisée, ce qui réduit son application. L’auriculothérapie constitue une variante de l’acupuncture, les aiguilles étant placées, dans ce cas, sur des points sensibles de l’oreille.

Soulager la douleur

 L’hypnose   
L’hypnose correspond à la focalisation de l’attention sur une chose qui nous fait oublier tout le reste, tout en nous permettant de continuer à agir (comme quand notre esprit vagabonde pendant que l’on est au volant d’une voiture).

Cet état permet de créer une dissociation entre le corps douloureux et l’esprit : la future maman s’évade dans un endroit où elle se sent bien, ce qui réduit ses douleurs. La sage-femme peut en outre faire des suggestions mentales apaisantes, qui s’avèrent très puissantes. Il s’agit d’une conscience modifiée, pas d’une perte de conscience : la mère se souviendra parfaitement de son accouchement.

L’état hypnotique permet de réduire la douleur d’environ 50%. Surtout, il diminue l’anxiété d’environ 50 à 80%.

 La sophrologie   
À mi-chemin entre hypnose et yoga, la sophrologie apprend à la femme enceinte à détendre son corps et ne contracter que les parties nécessaires au travail. Elle apprend différentes techniques de respiration et à focaliser son esprit sur des éléments positifs.

Pendant la préparation, la future maman est amenée à visualiser son accouchement, dans un état de conscience modifiée qui lui permet presque de le « vivre » de manière anticipée. Le jour J, elle est ainsi plus sereine et sait utiliser les techniques apprises pour se relaxer un maximum.

 L’immersion dans l’eau   
Dans la plupart des lieux de naissance, vous pouvez prendre un bain afin de favoriser la relaxation et améliorer l’efficacité du travail. Afin de profiter de l’ensemble des bienfaits du bain, votre ventre doit être complètement immergé dans l’eau. Être dans l’eau vous permet alors de bouger plus facilement et aide votre bébé à mieux se positionner. De plus, la chaleur de l’eau favorise une meilleure circulation sanguine dans votre utérus et aide à détendre les muscles.

Selon certaines études, l’utilisation du bain pendant le 1er stade du travail diminue la douleur, en stimule la progression et améliore la satisfaction maternelle de son expérience d’accouchement. L’effet de soulagement est plus prononcé lors de l’entrée dans l’eau, puis l’augmentation de la douleur serait perçue plus lentement pendant la 1re heure d’utilisation.

Après 1 à 2 heures passées dans le bain, vous n’en ressentirez cependant plus les effets positifs et cela pourrait même ralentir le travail. Utilisez alors une autre méthode de soulagement et retournez dans le bain un peu plus tard pour y retrouver les effets calmants et relaxants.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: 4.55 ( 1 votes)

A Voir aussi

La Fraise

  Aliso, Cambridge favourite, Pajaro, Chandler, Elsenta. Non, non, ce ne sont pas les derniers …

Laisser un commentaire